/news/society
Navigation

Plus de 718 000 filles et femmes autochtones au Canada

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Les femmes autochtones au Canada, incluant celles des Premières Nations, les Métisses et les Inuits, constituent 4 % de la population féminine au pays. Des données de Statistique Canada montrent que quand elles ont poursuivi des études supérieures, elles gagnent plus que les autres Canadiennes.

En 2011, lors du dernier recensement, on avait dénombré 718 500 femmes et filles autochtones au pays. Parmi elles, 61 % ont déclaré être membres d'une Première Nation, 32 % ont déclaré être métisses et 4 % ont déclaré être d'identité inuit.

«Quant au reste des femmes et filles, elles ont déclaré avoir plusieurs identités autochtones ou n'ont pas déclaré d'appartenance à un groupe autochtone, mais ont dit avoir le statut d'Indien inscrit ou être membre d'une bande», a ajouté Statistique Canada.

En 2011, le taux d'emploi des femmes autochtones ayant un haut niveau de scolarité était légèrement plus élevé que celui des femmes non autochtones.

L’importance des études

En effet, 81,8 % des femmes autochtones titulaires d'un certificat, d'un diplôme ou d'un grade universitaire au niveau du baccalauréat ou à un niveau supérieur occupaient un emploi, comparativement à 79,5 % de leurs homologues non autochtones.

Selon Statistique Canada, «ces résultats soulignent l'importance des études, d'autant plus que les femmes autochtones sont généralement moins susceptibles que les femmes non autochtones de posséder un titre d'études postsecondaires. De façon générale, les femmes autochtones sont aussi moins susceptibles d'occuper un emploi que leurs homologues non autochtones».

Ces constatations sont tirées d'un nouveau chapitre publié mardi dans la septième édition de la publication «Femmes au Canada: rapport statistique fondé sur le sexe» de Statistique Canada.

Ce chapitre traite de certaines caractéristiques démographiques, culturelles et socio-économiques de la population féminine autochtone.

En 2010, le revenu médian des femmes autochtones de 15 ans et plus était de 19 289 $, ce qui représente environ 5500 $ de moins que le revenu médian de leurs homologues non autochtones (24 842 $).

Selon les résultats de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011, le revenu médian des femmes autochtones ayant un niveau de scolarité universitaire était plus de trois fois plus élevé que chez les femmes autochtones moins instruites.

Ainsi, le revenu médian des femmes autochtones de 25 à 64 ans n'ayant aucun certificat, diplôme ou grade était de 15 208 $ comparativement à 49 947 $ chez les femmes autochtones possédant un certificat, diplôme ou grade universitaire au niveau du baccalauréat ou à un niveau supérieur.

En outre, ajoute-t-on, le revenu médian des femmes autochtones de 25 à 64 ans diplômées d'université (49 947 $) était plus élevé que celui des femmes non autochtones ayant le même niveau de scolarité (47 742 $).


 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.