/24m/outings
Navigation

9 choses étonnantes au sujet de Papillon en liberté

9 choses étonnantes au sujet de Papillon en liberté
Photo Louis-Philippe Messier

Coup d'oeil sur cet article

Pour une 19ème année, les serres du jardin botanique travaillent avec l’insectarium pour accueillir un nombre faramineux de papillons.

L’événement compte déjà plus de 2 millions d’entrées depuis sa création. Une des plaisirs de cette exposition, c’est le climat tropical dans la grande serre (quand il fait souvent si froid dehors !). Il y a 75 espèces différentes et quelque 2000 spécimens en liberté en même temps.

Du 18 février au 24 avril. Du mardi au dimanche de 9 h à 17 h 4010 rue Sherbrook Est. Métro Pie-IX. Info : espacepourlavie.ca

 

1) Voracité des papillons

Les papillons en liberté dans la grande serre d’exposition du jardin botanique vont de fleur en fleur pour se nourrir. Les employés doivent régulièrement remplacer les plantes dont les fleurs ont été vidées pour en fournir d’autres, pleine de nectar. Sans ce renouvèlement constant de leur «buffet», ce serait rapidement la famine.

2) Ferme de papillon

L’Insectarium se procure des chrysalides et des cocons provenant de fermes équitables à travers le monde. Un de ces élevages au Costa Rica, El Bosque Nuevo, réinvestit ses profits dans l’achat d’hectares de forêt tropicale. Papillon en liberté a jusqu’à maintenant permis l’achat et la protection de 500 hectares de forêt vierge, soit l’équivalent d’un millier de terrain de soccer.

9 choses étonnantes au sujet de Papillon en liberté
Photo Louis-Philippe Messier
9 choses étonnantes au sujet de Papillon en liberté
Photo Louis-Philippe Messier

3) Glacière isolante

Dès que le colis d’expédition de papillons arrive au Québec, en plein hiver, il faut le placer dans une glacière pour le prémunir contre le froid et éviter que les cocons ou chrysalides ne gèlent.

9 choses étonnantes au sujet de Papillon en liberté
Photo Louis-Philippe Messier
9 choses étonnantes au sujet de Papillon en liberté
Photo Louis-Philippe Messier

4) Mode d’emploi

Chacune des 20 000 chrysalides ou cocon doit être manipulé individuellement par des techniciens de l’insectarium de manière à être accrochée correctement dans une cage d’émergence. Si ce mode d’emploi n’est pas respecté, le papillon ne va pas bien éclore. Et quand les papillons décident de sortir, il n’y a pas de temps à perdre. Dès que ses ailes sont sèches, on le déménage dans les serres du jardin botanique ; les visiteurs chanceux ont parfois l’occasion d’assister à des lâcher de nouveaux papillons.

9 choses étonnantes au sujet de Papillon en liberté
Photo Louis-Philippe Messier
9 choses étonnantes au sujet de Papillon en liberté
Photo Louis-Philippe Messier

5) Congélation/incinération

Les papillons vivent environ trois semaines. Leurs dépouilles sont congelées. Une compagnie spécialisée les incinère. C’est une exigence gouvernementale pour éviter que des parasites exotiques décident d’élire domicile au Québec. Puisque Papillons en liberté dure dix semaines, il faut continuellement renouveler les pensionnaires colorés.

6) Dédouanage fastidieux

Si les douanes vous exaspèrent, ayez une pensée compatissante pour l’employé qui a la tâche ingrate de s’occuper de la paperasse et des tracasseries légales pour l’importation de dizaines de boîtes de papillons. Non seulement il faut un permis d’exportation du pays d’élevage, mais, pour chacun de ces envois, bien sûr, il faut un permis d’importation. Presque toujours, les douaniers exigent que les boîtes soient ouvertes devant eux pour les inspecter.

6) Hôpital africain

Un petit hôpital africain a été construit avec les profits générés par une ferme de papillons qui fournit le jardin botanique chaque année.

7) Papillon cobra

Cette espèce de papillon n’a pas de trompe ou pièce buccale et, donc, il ne se nourrit pas. Ses spécimens dépensent l’énergie accumulée à l’état de chenille.

9 choses étonnantes au sujet de Papillon en liberté
Photo Louis-Philippe Messier

8) Folle équipée

Chaque papillon de l’exposition que vous voyez a fait (à l’état de chrysalide ou cocons) un voyage complexe pour partir d’une fermette au milieu de nulle part et transiter par plusieurs aéroports. Les boîtes voyagent dans un compartiment tempéré avec les animaux de compagnie et les plantes.

9 choses étonnantes au sujet de Papillon en liberté
Photo Louis-Philippe Messier

9) Mieux au soleil

Mieux vaut visiter les papillons pendant les journées très ensoleillées. C’est dans la lumière vive que la plupart des papillons sont le plus «enjoués» et actifs.