/finance/business
Navigation

Bénéfice stable de 2,4 milliards$ pour la Banque Royale

Banque Royale
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le bénéfice de la Banque Royale est demeuré stable, au premier trimestre, ce qui n’a pas empêché le conseil d’administration d’accroître le dividende trimestriel.

La plus importante banque canadienne a rapporté mercredi un bénéfice de 2,447 milliards $ ou 1,58 $ par action, pour le trimestre ayant pris fin le 31 janvier dernier. L’an passé, le bénéfice s’était élevé à 2,456 milliards $ ou 1,65 $ par action.

En excluant les éléments non récurrents, le bénéfice s’établit à 1,64 $ par action, ce qui est en deçà des attentes des analystes sondés par Thomson Reuters, à 1,67 $.

Les résultats reflètent les profits records enregistrés dans le secteur bancaire aux particuliers et aux entreprises, de même qu’une hausse dans ceux de la gestion du patrimoine.

Le bénéfice des services bancaires aux particuliers et aux entreprises a augmenté de 3 % ou 35 millions $, en raison d’une hausse des volumes et de la bonne performance des activités dans les Antilles et aux États-Unis.

La gestion du patrimoine a enregistré un bond de 32 % ou 72 millions $ de son bénéfice, qui s’explique principalement par l’intégration des activités de l'Américaine City National, en novembre dernier.

La division des Services aux assureurs et trésorerie a généré un bénéfice relativement inchangé, alors que celui du secteur assurances a chuté de 54 millions $.

Quant au bénéfice du secteur marchés des capitaux, il a diminué de 24 millions $.

La Banque Royale a augmenté de plus de moitié sa dotation à la provision pour pertes sur créances, qui est passée de 270 millions $ à 410 millions $. La hausse s’explique par les provisions accrues dans le secteur du pétrole et du gaz, de même que dans celui des services publics.

«En dépit d'une conjoncture macroéconomique difficile, nous avons dégagé un solide bénéfice de 2,4 milliards $ pour le trimestre écoulé, et j'ai le plaisir d'annoncer une augmentation de 3 % de notre dividende trimestriel», a commenté Dave McKay, président et chef de la direction de RBC.

La hausse de deux cents par action porte le dividende à 0,81 $.