/sports/hockey
Navigation

Brad Marchand, un franc-tireur insoupçonné

NHL: Columbus Blue Jackets at Boston Bruins
USA Today Sports Brad Marchand

Coup d'oeil sur cet article

Autrefois reconnu essentiellement pour son jeu robuste et son habileté à faire rager ses adversaires, l’attaquant des Bruins de Boston Brad Marchand fait maintenant parler de lui pour ses succès en offensive.

Avant le match de mercredi contre les Penguins de Pittsburgh, le numéro 63 occupait le cinquième rang de la Ligue nationale de hockey avec 30 buts. Le Néo-Écossais est déjà assuré de terminer la saison régulière avec la meilleure récolte de sa carrière à ce chapitre.

«J’ai toujours pensé qu’en vieillissant, j’allais continuer de m’améliorer. Aussi, je ne suis jamais satisfait quand je connais une bonne année suivie d’une mauvaise. Je veux progresser et je reste avec cet objectif en tête, ce qui m’a permis d’être meilleur», a-t-il indiqué au site NHL.com.

Le joueur de 27 ans évolue régulièrement au sein de la deuxième unité d’avantage numérique de l’entraîneur-chef Claude Julien et passe en moyenne 18 min 33 s sur la patinoire par rencontre. Toutefois, il continue d’exceller lorsque son équipe a un homme au cachot. En infériorité numérique, il compte quatre filets, soit le deuxième plus haut total du circuit.

«Il offre son meilleur hockey actuellement, a commenté Julien. Il ressemble plus au Brad Marchand que nous avons connu à sa première année. On voit sa détermination quand il s’empare de la rondelle devant la cage ennemie et il travaille fort.»

Marchand a appris

L’instructeur croit également que son protégé a su limiter les décisions inappropriées avec le temps.

«Il a réalisé que c’est plus difficile lorsqu’on s’en va à un contre deux dans le territoire adverse. À moins d’avoir le support nécessaire, c’est compliqué de faire des jeux. Mais là, il accomplit un meilleur boulot pour contrôler la rondelle en attendant de l’aide et ça génère plus de chances de marquer éventuellement.»

«Je pense que tout est une question de mental, a déclaré Marchand, qui a amassé 15 mentions d’aide jusqu’ici. Si les choses vont bien et que les bonds vous sont favorables, vous êtes tenté d’essayer, de prendre des initiatives. Si c’est le contraire, vous devenez moins à l’aise. Je crois que tout part de là», a-t-il résumé.