/sports/others
Navigation

De l'énergie à revendre

Elisabeth Albert
Photo courtoisie Elisabeth Albert se démarque sur les scènes provinciale et nationale en cyclisme sur route et en patinage de vitesse.

Coup d'oeil sur cet article

Elisabeth Albert, quatrième finaliste de la dixième édition du programme Bourses d’études jeunes athlètes du Journal de Montréal, Journal de Québec et RBC, est loin de se la couler douce! En plus de faire sa résidence en radiologie diagnostique, la jeune femme pratique le cyclisme sur route et le patinage de vitesse!

Elisabeth Albert

Elisabeth Albert
Photo courtoisie
  • Âge : 23 ans
  • Sport : cyclisme sur route
  • Classification : élite
  • Établissement scolaire : Université Laval
  • Moyenne scolaire : 3,25/4,3
  • Programme d’études : résidence en radiologie diagnostique en médecine
  • Objectif sportif : se démarquer sur les scènes provinciale et nationale

3 performances remarquables

2015

Championnats québécois de critérium

Niveau : provincial

Résultat : 1re position

2015

Grand Prix cycliste de Val-David

Niveau : provincial

Résultat : 1re position

2015

Critérium national

Niveau : national

Résultat : 9e position


1. Quand as-tu touché au sport pour la toute première fois?

J’ai commencé le sport à un très jeune âge. Entre l’âge de deux et cinq ans, j’ai appris la natation, le ski alpin, le soccer et le patin. À sept ans, je prenais déjà part à des compétitions de ski alpin et de patinage de vitesse au niveau régional. Ce n’est toutefois qu’à l’âge de douze ans que j’ai fait mes premiers pas en vélo de route.

2. La pratique intensive de deux disciplines sportives t’a amenée à développer plusieurs qualités. Quelles sont-elles?

Évidemment, ces deux sports m’ont amenée à développer ma persévérance et ma détermination. De plus, je dirais que cela a également contribué à accroître ma capacité de concentration, d’organisation et d’adaptation, toutes des qualités extrêmement utiles dans d’autres sphères de ma vie telle l’école.

3. Quels sont les plus grands défis que tu as relevés sur le plan sportif?

Sans doute mes participations aux Jeux du Canada d’hiver à Halifax en 2011 et aux Jeux du Canada d’été de Sherbrooke en 2013. Au total, j’ai remporté pas moins de 4 médailles, une d’or et trois de bronze.

4. Quelles sont les prochaines grandes compétitions inscrites à ton calendrier?

À court terme, je désire continuer à performer sur la scène nationale et participer à la Coupe du monde de Gatineau en cyclisme. En patinage de vitesse, je souhaite prendre part à deux ou trois étapes du circuit provincial.

5. As-tu déjà songé à abandonner le sport?

Non, jamais. Toutefois, il est évident que plus j’avance dans mon cheminement scolaire, moins j’ai de temps à consacrer à l’entraînement. Je réalise que j’en suis un peu rendue à la croisée des chemins. Alors plutôt que d’abandonner totalement le sport, j’accepte que ma progression sportive soit ralentie au profit de mes études et de ma future carrière.

6. As-tu toujours voulu étudier dans le domaine de la médecine?

J’avoue que les domaines de l’actuariat et des mathématiques me semblaient intéressants. J’ai toutefois choisi la médecine pour son côté stimulant au niveau intellectuel et son impact direct sur la santé des gens.

7. Y a-t-il une personne qui t’a inspirée durant ton parcours?

Mes parents m’ont aidée à me dépasser en m’inculquant des valeurs importantes. Ils m’ont également appris à cibler mes priorités dans le but d’atteindre mes objectifs.

8. Comment arrives-tu à concilier études et sport?

Le plus important pour y arriver c’est de se fixer des objectifs réalisables, de gérer nos priorités et d’organiser convenablement notre emploi du temps. Ainsi, à l’approche d’un examen, j’investis plus de temps dans mes études, alors qu’à l’approche d’une compétition, je tente de m’entraîner davantage.

9. Arrives-tu à atteindre un certain équilibre entre le sport, l’école et ta vie sociale?

Mon horaire est organisé afin que je puisse conserver un certain équilibre entre ces trois sphères. C’est justement cette bonne organisation qui est à l’origine de ma réussite, et ce, à tous les niveaux.

10. Quelle est ta matière préférée?

La radiologie diagnostique me captive! Je suis impressionnée par la diversité des modalités diagnostiques ainsi que par les nombreuses connaissances que requiert la pratique de la radiologie, tant au niveau médical que technique.

Questions en rafale

Une journée de congé, ça ressemble à...

En tant que résidente, je profite de mes rares congés pour m’entraîner.

Un athlète qui m’inspire...

Je dirais Mathieu Giroux pour sa conciliation sport-études et Clara Hughes pour son parcours sportif exceptionnel.

Un rituel avant une compétition...

J’enfile toujours mon soulier ou mon patin gauche avant le droit.

► Dimanche, ne manquez pas le portrait de la fondeuse Cendrine Browne.