/sports/hockey/canadien
Navigation

Enfin de la résilience

NHL/
Photo USA Today Sports Mike Condon a repoussé 33 des 36 tirs des Capitals, mercredi soir, dont celui-ci de Nicklas Backstrom.

Coup d'oeil sur cet article

WASHINGTON | Mike Condon n’avait pas juste à se méfier de la plus puissante attaque de la LNH, celle des Capitals. Il devait également tenir le fort malgré les absences des Jeff Petry, Nathan Beaulieu et Tom Gilbert à la ligne bleue.

Souvent critiqué pour la glissade du CH au classement, parfois pour des raisons injustes, Condon a répondu à l’appel face aux Caps. Il a bloqué 33 des 36 tirs des hommes de Barry Trotz pour signer son 15e gain de l’année.

«C’est une immense victoire pour nous, a affirmé Condon dans le vestiaire de l’équipe adverse au Verizon Center. Nous venons de récolter cinq points sur une possibilité de six à nos trois derniers matchs. Nous désirons maintenir le rythme. Ça fait du bien de battre une équipe comme les Capitals.»

Pour Condon, ce triomphe de 4 à 3 contre les Capitals est aussi une illustration du caractère de l’équipe.

«Nous le disons depuis longtemps, nous n’avons pas l’intention d’abandonner, a-t-il répliqué. Nous voulons nous battre jusqu’à la toute fin.»

De la chance

L’ancien gardien de l’université Princeton a également décrit son arrêt miraculeux contre Mike Richards en deuxième période.

«Honnêtement, je n’ai pas eu la chance de revoir la reprise pendant le match au tableau indicateur, a-t-il souligné. Je ne croyais même pas avoir touché à la rondelle, je pensais avoir frappé un bâton. Je sais que Stéphane Waite cherchera à faire des corrections sur ce jeu, ce n’était pas la technique parfaite! J’ai été très chanceux.»

Un bon instinct

Dans un autre coin du vestiaire, Alex Galchenyuk n’était pas sous le choc de la victoire des siens contre les Caps.

«Depuis ce matin, j’avais un bon sentiment, a répliqué l’Américain. Je savais que nous étions pour jouer avec plusieurs absents, mais je croyais réellement en nos chances de l’emporter. Nous l’avons fait et nous sommes fiers.»

«C’était une belle victoire d’équipe, a-t-il enchaîné. Je dirais que tout le monde a élevé son jeu d’un cran. Mike a procuré une bonne dose de confiance à ses coéquipiers avec un fort match. À l’attaque, nous avons aussi joué avec une grande détermination. »

Un premier match

Rappelé des IceCaps de St. John’s en raison des nombreux blessés au sein de la brigade défensive, Victor Bartley a porté l’uniforme du CH pour une première fois. L’ancien des Predators de Nashville s’est bien débrouillé aux côtés de Mark Barberio.

Utilisé pour 10 min 55 s, Bartley a fini la rencontre avec un dossier de +2 et trois mises en échec.

«J’étais content de jouer mon premier match avec le Canadien, a noté Bartley. Ce n’était pas un match facile avec une visite à Washington. Pour moi, c’était encore plus spécial puisque j’affrontais mes anciens entraîneurs à Nashville en Barry Trotz et Lane Lambert. Ils ont fait de moi un meilleur défenseur et j’en serai toujours reconnaissant. »


♦ Le CH (29-27-5) jouera son prochain match samedi contre les Maple Leafs de Toronto, au Centre Bell.