/news/currentevents
Navigation

Pas de traitement de faveur pour Lise Thibault

Pas de traitement de faveur pour Lise Thibault
Photo Le Journal de Québec, Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

C’est en prison que Lise Thibault célébrera, en avril, ses 77 ans puisque la Cour d’appel a confirmé le jugement rendu en 1re instance par le juge Carol St-Cyr.

Dans un document d’une vingtaine de pages, les magistrats ont souligné ne pas avoir été «convaincus» par l’appelante qui invoquait notamment une erreur commise par le juge puisqu’il a refusé de lui octroyer une peine à être purgée dans la collectivité.

Concernant «l’hypermédiatisation» qui, selon les arguments de l’appelante, aurait dû jouer en sa faveur pour une peine plus clémente, les juges ont rappelé que «par son implication sociale à différents niveaux», Lise Thibault avait «valorisé sa fonction auprès de la population».

«Elle voulait être vue comme la représentante de la reine au Québec et bénéficier de cette aura. Par conséquent, il n’est pas étonnant que les accusations portées contre elle aient fait l’objet d’une “hypermédiatisation”», ont mentionné les juges.

Du même souffle, ils ont rejeté la demande du ministère public qui désirait que la Cour d’appel «réexamine» les arguments du juge pour «tirer une conclusion différente» et ainsi augmenter la peine imposée à Lise Thibault.

Lorsque la décision est tombée, Lise Thibault avait 24 heures pour se constituer prisonnière et se présenter au Centre de détention de Québec où elle sera par la suite redirigée dans le centre où elle devra purger sa peine.

En Cour suprême

Reste à savoir maintenant si cette décision sera portée devant la Cour suprême par l’avocat de Lise Thibault, Me Marc Labelle qui dit ne pas encore «avoir eu le mandat de sa cliente», de n’avoir survoler la décision que partiellement et ne pas savoir encore si le «débat peut être transporté» devant le plus haut tribunal au pays.

Si jamais il choisit cette avenue, il a désormais soixante jours pour le faire.

La fin d’une longue saga

9 février 2007 - Le Journal révèle les dessous du train de vie princier de Lise Thibault
 
15 juin 2007 - Début de l’enquête policière sur des allégations de fraude et d’abus de confiance à l’égard des deux paliers gouvernementaux
 
27 octobre 2009
- Lise Thibault est accusé d’abus de confiance, de fabrication de faux et fraude
 
31 janvier 2011 - Début de l’enquête préliminaire
 
1er mai 2012 - Lise Thibault est citée à procès
 
8 avril 2014 - Le procès débute au palais de justice de Québec
 
8 décembre 2014 - Après 33 jours d’audience, Lise Thibault plaide coupable
 
30 septembre 2015 - Lise Thibault est condamnée à 18 mois d’emprisonnement et à un remboursement de 300 000$
 
6 octobre 2015 -
Après avoir passé six nuits en prison, Lise Thibault est libérée en attendant que sa cause soit entendue par la Cour d’appel