/weekend
Navigation

Le week-end culturel de Guy Nadon

Vie Montréalaise Tapis bleu du film l'Ange Gardien
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Quel est votre coup de cœur littéraire ?

 

Vie Montréalaise Tapis bleu du film l'Ange Gardien
Photo courtoisie

Le livre Surprendre les voix, d’André Belleau, un essayiste québécois mort dans les années 1980, qui vient d’être réédité­­ chez Boréal. C’était quelqu’un d’intelligent qui réfléchissait. Il y est question de littérature et de la situation politique du Québec de l’époque. Ce qui étonne, c’est la justesse de ses propos, dont plusieurs demeurent encore valables aujourd’hui. L’ouvrage rassemble une trentaine de ses écrits. Depuis quelques années, par mes lectures, je cherche à mieux comprendre le monde dans lequel je vis. J’ai beaucoup de plaisir à lire des auteurs intelligents, dont la vision est différente des autres.

Quels sont vos choix cinématographiques ?

 

Une journée particulière
Photo d'archives
Une journée particulière

Je visionne actuellement les films du cinéaste italien Ettore Scola, qui est récemment décédé. Je les ai tous déjà vus, mais je tiens à les revoir. Hier, j’ai regardé le film Une journée particulière, avec Marcello Mastroianni, Sophia Loren et Françoise Berd, que j’ai un peu connue. Ce film est tellement beau visuellement que c’est époustouflant! J’ai une grande affection­­ pour ceux qui ont ouvert le chemin avant moi. Regarder tous les bons films que ce géant a faits, c’est ma manière de lui rendre hommage.

Quelle est l’exposition qui a suscité votre intérêt ?

 

Adrien Hébert
Photo courtoisie
Adrien Hébert

J’ai vu récemment l’exposition La couleur du jazz, au Musée des beaux-arts de Montréal, où des toiles d’Adrien Hébert étaient exposées. Il a un souci de composition dans ses œuvres qui m’excitent. J’aime l’art qui va me rentrer dans le cœur et dans l’esprit. Par ailleurs, les œuvres du peintre québécois John Little m’interpellent. On retrouve souvent dans ses toiles des petites rues de quartiers populaires. Ce sont toujours des perspectives, sans personne, offrant un sentiment de calme et de désolation. C’est d’une beauté! Ses œuvres sont notamment exposées à la Galerie Clarence Gagnon.

Quelle est l’émission de télé qui vous interpelle ?

 

Les pays d’en haut
Photo courtoisie
Les pays d’en haut

J’ai regardé le premier épisode de la nouvelle version Les pays d’en haut, que j’ai beaucoup aimée, d’autant plus que j’aime lire sur l’histoire du Québec. C’est le reflet de la réalité de l’époque, car c’est un grand leurre de croire que tout était tranquille. Je vais visionner la suite après ma tournée de spectacles. Sinon, j’ai récemment visionné la série complète Les Sopranos, que je n’avais encore jamais vue. J’y ai pris énormément de plaisir et j’ai compris pourquoi tout le monde avait trouvé ça bon.

Qui, dans le milieu artistique, suscite votre admiration ?

 

François Barbeau
Photo d'archives
François Barbeau

Le costumier François Barbeau qui est récemment décédé. C’était un homme de goût, doté d’un sens de la raillerie qui faisait ma joie, en plus d’être une encyclopédie vivante. La qualité de son travail, son souci du détail et sa créativité renouvelée en faisaient un exemple pour plusieurs. J’ai une admiration sans bornes pour les grands travaillants comme lui, qui considérait son travail comme un privilège et qui demeurait à la hauteur de la proposition de travail qu’on lui offrait­­.

ON SUIT GUY NADON

  • À la télévision, dans la populaire série O’, dans le rôle de Samuel O’Hara. La série diffusée à TVA, qui sera présentée jusqu’au printemps, reprendra avec de nouveaux épisodes à l’automne 2016.
  • Le comédien poursuit sa tournée avec la pièce à succès Tu te souviendras de moi, qui s’est amorcée en 2014 et qui s’achèvera après 160 représentations à Vancouver. Il y incarne Édouard, un professeur d’histoire à la retraite qui perd peu à peu la mémoire.