/sports/hockey
Navigation

Matthew Boucher se sent d’attaque

Le meilleur buteur des Remparts se dit prêt à revenir au jeu

Auteur de 52 points en 48 parties, l’attaquant Matthew Boucher tentera de redonner du lustre à l’attaque des Remparts à son retour au jeu, qui s’annonce imminent.
Photo Le Journal de Québec, Jean-François Desgagnés Auteur de 52 points en 48 parties, l’attaquant Matthew Boucher tentera de redonner du lustre à l’attaque des Remparts à son retour au jeu, qui s’annonce imminent.

Coup d'oeil sur cet article

L’attente tire à sa fin pour Matthew Boucher, qui tentera de redorer le blason de l’attaque des Remparts au plus tard samedi, mais peut-être même dès jeudi soir, lors de la visite de l’Armada de Blainville-Boisbriand au Centre Vidéotron.

Pour la deuxième journée de suite, l’attaquant qui a été contraint au repos forcé depuis qu’il a subi une séparation de l’épaule le 29 janvier contre Sherbrooke s’est entraîné avec les siens sans ressentir les contrecoups de sa blessure.

Mercredi, il a même repris sa place dans son trio habituel, en compagnie de Bronson Beaton et d’Olivier Garneau.

«Il n’a pas ressenti trop de douleur aujourd’hui [mercredi], donc on va voir demain matin [jeudi]. C’est plus certain pour le week-end, mais possible pour demain. Ça ne peut pas nuire, le retour d’un gars qui a des habiletés pour trouver le fond du filet, c’est certain», a noté l’entraîneur-chef Philippe Boucher au sujet de son fiston et meilleur marqueur de l’équipe, avec 28 buts.

Un bon test

Quant au jeune Boucher, qui a été le dernier à quitter la patinoire en fin d’avant-midi, il semblait prêt à manger des bandes sur-le-champ!

«Je me rapproche. Quand tu prends des mises en échec de Yannick Turcotte à presque 100 % et que tu te sens pas pire, c’est bon signe», a-t-il dit en souriant.

«Au début de la semaine, j’aurais dit que j’allais revenir seulement samedi, mais avec les deux entraînements, je pense être proche de jouer demain [jeudi soir]. Je me sens prêt, et ça va dépendre si j’ai le feu vert des physiothérapeutes.»

Une étincelle?

Quoi qu’il en soit, Boucher s’apprête à revenir au jeu dans un contexte où les Remparts viennent de traverser une heureuse séquence de trois victoires, ce qui s’avère positif pour le moral des troupes.

Son doigté pour trouver le fond du filet ne sera pas de refus. Lors des neuf matchs qu’il a observés sur la touche, les Remparts n’ont marqué que 15 buts. À deux reprises seulement, ils ont inscrit plus de deux filets.

Conscient qu’il peut aider à renverser la vapeur, Boucher ne pourra toutefois abattre la tâche à lui seul.

«Je ne suis vraiment pas prêt à dire que toute l’offensive repose sur mes épaules, loin de là. Comme toute équipe, on a connu des hauts et des bas. Je vais juste essayer de donner le plus que je peux à l’équipe. Je ne me mets pas trop de pression sur les épaules. L’équipe va beaucoup mieux ces temps-ci.

«C’est sûr qu’on ne marque pas le nombre de buts qu’on voudrait, et j’aimerais aider le plus possible, mais tout ne dépend pas que de moi. On a beaucoup de bons joueurs offensifs, et il faut juste que ça clique», a-t-il commenté.

L’organisation des Diables rouges en mode évaluation

Avec seulement 11 matchs à écouler au calendrier régulier, Philippe Boucher ne cache pas que c’est le moment ou jamais de faire bonne impression.

Les nombreux changements apportés à l’alignement au moment de la date limite des transactions ont beau avoir modifié les attentes en matière de résultats collectifs à court terme, mais il n’en demeure pas moins que le processus d’évaluation bat son plein pour les plans de l’organisation, à plus long terme.

«Tout le monde l’est [en processus d’évaluation]», a tranché le patron des Remparts.

«Dans les semaines suivant la saison, peu importe quand elle va finir, on va vraiment faire une esquisse de notre équipe de l’an prochain pour savoir qui jouera dans tel rôle, qui jouera au sein du top six, qui peut nous aider en désavantage numérique, et on va investir sur ces joueurs-là.

«Quand on aura décidé qu’on investit sur un joueur X, on va le garder, même si on reçoit une bonne offre au repêchage. C’est vrai pour nos joueurs de 20 ans, comme pour notre Européen, nos jeunes et nos vétérans. Ça va se décider assez rapidement quant aux gars avec lesquels on va avancer.»

La constance pour Impose

Sans le cibler spécifiquement, Boucher a notamment évoqué le Suisse Auguste Impose parmi les joueurs qu’il aimerait voir franchir un pas additionnel.

«C’est comme tout le monde. On va regarder sa fin de saison pour dicter la suite des choses pour l’année prochaine. Je pense qu’on lui donne de belles opportunités et il faut être patient avec les Européens. S’il affichait plus de constance dans son effort, Auguste serait un joueur d’impact. C’est ce qu’il cherche présentement», a-t-il dit.

La visite de l’Armada

Mais avant les plans pour la saison morte, place à l’Armada!

«C’est une équipe un peu comme la nôtre, qui fait beaucoup jouer ses jeunes, qui continue toujours de travailler et qui ne donne jamais beaucoup avec un gardien de premier plan. Si tu n’égales pas leur éthique de travail, tu es toujours dans le trouble contre l’Armada», a analysé Boucher.