/sports/hockey
Navigation

Pas de fusion en vue entre la LHPS et le RSEQ

Coup d'oeil sur cet article

Que ce soit dans la LHPS ou dans le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), le hockey scolaire connaît une croissance fulgurante. Est-ce qu’on pourrait assister à une fusion entre les deux circuits dans un avenir rapproché?

Selon ce que Le Journal a appris, les dirigeants des deux organismes se sont rencontrés à ce sujet en décembre. Cependant, même si l’intérêt est mutuel, il y a certaines embûches importantes à surmonter avant d’en arriver à cette possibilité.

Comme on le sait, la LHPS a claqué la porte au nez de Hockey Québec au début de la présente saison par rapport à l’interdiction de la mise en échec chez les joueurs âgés de 13 et 14 ans (M15). Elle avait alors décidé d’utiliser son propre livre de règlements pour ses matchs.

Une situation qui place le RSEQ dans une position inconfortable.

«On a une ouverture pour une fusion avec la LHPS, a déclaré le président général du RSEQ, Gustave Roel. Par contre, si je m’associais avec ce circuit, il faudrait que je sois contre la loi, et je n’ai pas le mandat pour emprunter cette avenue.

«La meilleure option serait que la LHPS, le RSEQ et Hockey Québec s’assoient ensemble pour en venir à une entente. Il faudrait que tout le monde mette de l’eau dans son vin.»

Cependant, même si le RSEQ utilise actuellement le livre de règlements de Hockey Québec, ça ne veut pas dire qu’il l’approuve sans réserve.

«On n’est pas en accord sur les règles concernant la mise en échec, a précisé Roel. Je crois qu’elles ont été instaurées davantage pour gérer une structure que pour des questions de sécurité.

«C’est comme si je recevais une contravention pour un arrêt complet à une lumière rouge. Ça ne marche pas.»

De la neutralité

La LHPS aimerait bien joindre ses forces à celles du RSEQ principalement pour se doter d’un comité neutre qui superviserait son circuit.

Certains règlements administratifs rendent toutefois la chose difficile à réaliser.

«On n’est pas fermés à une fusion, car nos valeurs se rapprochent beaucoup plus qu’avec Hockey Québec en raison du volet scolaire, a indiqué le président de la LHPS, Louis Simard. Cependant, il existe une bonne différence entre nos deux organismes quant à la représentation des écoles lors des votes décisionnels.

«Dans notre circuit, toutes les écoles ont le droit de vote pour chaque décision, et c’est quelque chose d’important pour nous. Ce n’est pas le cas dans le RSEQ où la représentation des institutions est moins importante.»

Même si une possible fusion semble dure à mettre en place pour plusieurs raisons, Simard et Roel ont l’intention de se reparler dans les prochains mois. Un dossier à suivre...

Le hockey au RSEQ en chiffres

Nombre de joueurs: 6000

Nombre d’équipes

  • Ligue cadet division 1: 22
  • Ligue juvénile division 1: 29 (32 pour la saison 2016-2017)
  • Ligue collégiale masculine: 11
  • Ligue collégiale féminine: 9
  • Ligue universitaire: 3