/news/health
Navigation

Peu d’intérêt des pharmacies québécoises

Peu d’intérêt des pharmacies québécoises
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Contrairement à Shoppers Drug Mart – Pharmaprix au Québec – qui envisage de vendre de la marijuana médicale, les autres pharmacies québécoises sont moins pressées de se lancer dans l’aventure.

Shoppers, la plus grande chaîne de pharmacies au pays, a eu plusieurs rencontres et conversations téléphoniques avec des producteurs autorisés de marijuana médicale, ces derniers mois, a révélé le Globe and Mail, mercredi.

Le président du producteur autorisé Hydropothecary, Sébastien Saint-Louis, a confirmé au Journal avoir été contacté il y a déjà plusieurs mois par Shoppers. Des représentants de la chaîne ont même visité leurs installations, qui sont les plus importantes au pays, selon M. Saint-Louis. Shoppers n’a pas rendu nos appels.

Aucune discussion

Au Québec, par contre, Hydropothecary, qui est le seul autorisé dans la province, a indiqué qu’aucune pharmacie québécoise n’avait encore manifesté d’intérêt.

Jean-Coutu a aussi précisé qu’aucune discussion n’avait été entamée avec des producteurs.

Charles Milliard, vice-président directeur du Groupe Uniprix, dit de son côté être en «réflexion» concernant «l’enjeu de société» que représente la marijuana médicale.

«Il est certain que la marijuana pourrait avoir d’importantes interactions avec des médicaments, ce qui préoccupe nos pharmaciennes et pharmaciens affiliés. Au-delà des considérations commerciales, tous les aspects scientifiques devront être analysés avec sérieux par le gouvernement fédéral», a-t-il expliqué.

Familiprix, Brunet et Proxim n’ont pas voulu se prononcer.

La vente de marijuana exige l’obtention d’une licence de distribution délivrée par Santé Canada. La législation ne permet que la vente en ligne, mais il est possible que le gouvernement fédéral puisse y apporter des changements.

Avec une production de 250 tonnes de marijuana par année, Hydropothecary se dit prêt à répondre à une hausse importante de la demande.

-Avec l’Agence QMI