/news/society
Navigation

Un marin de Québec échange un baiser historique avec son conjoint

Le Matelot-chef Francis Legaré a embrassé son amoureux, Corey Vautour, sous les applaudissements des nombreuses personnes présentes au port de Victoria.
Photo Facebook, Forces maritimes du Pacifique Le Matelot-chef Francis Legaré a embrassé son amoureux, Corey Vautour, sous les applaudissements des nombreuses personnes présentes au port de Victoria.

Coup d'oeil sur cet article

Un marin québécois qui revenait d’un long déploiement en mer a échangé un baiser historique, mardi, au port de Victoria : pour la première fois de l’histoire de la Marine royale canadienne, deux personnes de même sexe se sont embrassées sur le quai.

«Je suis sans mot. J’étais parti depuis 255 jours, donc je me sens bien», a mentionné aux médias présents le Matelot-chef Francis Legaré, après avoir embrassé son amoureux, Corey Vautour, sous les applaudissements des nombreuses personnes présentes. La scène, historique, a été captée par plusieurs caméras de télévision.

Selon Radio-Canada/CBC, le marin est originaire de Québec. Il était en mission tout comme 250 autres marins depuis huit mois à bord du NCSM Winnipeg. Le navire a navigué dans les Caraïbes et dans l’océan Pacifique Est avant de revenir au port de Victoria, mardi, en Colombie-Britannique.

Un baiser bien reçu

La tradition du premier baiser lors d’un retour de mission est considérée comme un honneur dans la Marine royale canadienne.

Le Matelot-chef Francis Legaré a embrassé son amoureux, Corey Vautour, sous les applaudissements des nombreuses personnes présentes au port de Victoria.
Photo Facebook, Forces maritimes du Pacifique

Comme le raconte Radio-Canada, l’identité du marin qui quittera le premier le navire pour embrasser son partenaire devant la foule présente est désignée par tirage au sort. Francis Legaré avait acheté un billet pour ce tirage, qu’il a finalement remporté.

Le commandant de la Marine du Pacifique, le contre-amiral Gilles Couturier, et le commandant du NCSM Winnipeg, Jeff Hutchinson, ont tous deux approuvé ce moment marquant, soulignant que la Marine était le reflet de la société.