/news/currentevents
Navigation

Yvon Mundviller connaîtra son sort d’ici les prochaines semaines

Yvon Mundviller fait face à quinze chefs d’accusation d’attentat à la pudeur et de grossière indécence à l’égard de six petites victimes, dont cinq sont ses enfants.
Photo Le Journal de Québec, Kathleen Frenette Yvon Mundviller fait face à quinze chefs d’accusation d’attentat à la pudeur et de grossière indécence à l’égard de six petites victimes, dont cinq sont ses enfants.

Coup d'oeil sur cet article

Au cours des prochaines semaines, le juge Jean Asselin aura à déterminer si un père de famille qui dit avoir eu, pour cinq de ses sept enfants, «des excès de tendresse» est coupable ou non des accusations portées contre lui.

Mercredi, pendant une bonne partie de la journée, les avocats au dossier ont rappelé au magistrat l’essentiel de chacun des témoignages entendus au cours du procès de Yvon Mundviller qui aura duré trois jours.

Geste « accidentels »

Pour l’avocat de la défense, Me Carl Thibault, le juge n’a pas «à choisir entre deux versions» et il n’a pas à déterminer si «l’une est plus crédible ou plus fiable que l’autre. Le témoignage de mon client, presque dans l’ensemble, est une négation en bloc, sauf à quelques exceptions», a-t-il mentionné.

Selon lui, l’accusé a bien nuancé les quelques gestes posés que l’on peut lui reprocher, gestes qui n’avaient «aucun caractère sexuel», mais qui étaient purement «accidentels».

Aveux

A contrario, pour la représentante de la Couronne, Me Carmen Rioux, «l’élan de négation s’est vite transformé en aveu chez l’accusé qui, lui aussi, a déjà été victime d’agression sexuelle.

«Il vous l’a dit! Il a reproduit avec ses enfants, ce qu’il avait appris en étant petit. Il a reproduit les contacts de ses tantes qui lui brassaient le pénis pour le réveiller ou de son frère qui prenait sa main pour se masturber», a-t-elle plaidé.

Selon elle, les informations que Mundviller a données pour expliquer comment il avait fait éjaculer son fils en «frottant son ventre» ou comment il avait touché la vulve de sa fille pour «vérifier si elle avait mouillé sa petite culotte» sont truffées de fil blanc.

Rappelons que l’homme de 79 ans fait face à quinze chefs d’accusation d’attentat à la pudeur et de grossière indécence à l’égard de six petites victimes dont cinq sont ses enfants. Ils étaient alors âgés de 4 à 12 ans.