/news/currentevents
Navigation

Charkaoui devra comparaître pour voies de fait

Adil Charkaoui speaks to reporters during a press conference outside of Centre St-Pierre in Montreal
REUTERS Adil Charkaoui.

Coup d'oeil sur cet article

Adil Charkaoui doit comparaître prochainement pour voies de fait après une altercation avec un agent de sécurité dans un gymnase du Collège de Maisonneuve, selon nos sources policières.

Le Service de police de la Ville de Montréal a refusé de confirmer l’information, parce que le prédicateur n’a pas été accusé.

Mais selon nos sources, des policiers ont rencontré Adil Charkaoui et l’ont arrêté. Toutefois, il n’a pas été menotté et a été libéré sous promesse de comparaître.

Cette comparution fait suite à un incident survenu dimanche dernier, alors qu’un groupe avait loué un gymnase du cégep pour jouer au soccer. Le prédicateur Adil Charkaoui faisait partie de ce groupe.

La direction du cégep a indiqué plus tôt dans la semaine qu’un agent de sécurité a été bousculé par un ou plusieurs des joueurs.

Mais selon l’organisateur de l’activité sportive, c’est plutôt l’agent qui a provoqué le groupe, en incitant les jeunes à le toucher avec le ballon.

«Je suis libre»

Adil Charkaoui n’a pas répondu verbalement à notre demande d’entrevue cet après-midi. Toutefois, il a precisé par texto que «mon avocat a parlé avec les policiers: on m’a remis deux documents lors d’une brève rencontre».

Sur Facebook, Charkaoui a brièvement commenté cet après-midi, en lançant que l’information évoquant une arrestation «est encore une fois inexacte, biaisée et sensationaliste!».

«Aux islamophobes, ramassez vos bières et votre champagne. Je suis libre dans tous les sens du mot», a-t-il ajouté.

Contrats suspendus

Ce n’est pas la première fois qu’Adil Charkaoui fait parler de lui au Collège de Maisonneuve. Il loue au cégep des salles de classe et des plateaux sportifs pour son École des compagnons, qui enseigne l’arabe et le Coran.

Le Collège de Maisonneuve a suspendu les contrats de location le 26 février 2015, quand on a appris que le prédicateur avait des liens avec au moins deux étudiants soupçonnés d’avoir rejoint les djihadistes en Syrie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.