/finance/business
Navigation

Le syndicat des facteurs souhaite un virage vert pour Postes Canada

 Postes Canada
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) demande au gouvernement Trudeau d’aider Postes Canada à entreprendre un important virage vert.

En conférence de presse lundi à Ottawa, le président national du STTP, Mike Palecek, a présenté des idées en compagnie de la militante et auteure Naomi Klein, instigatrice du mouvement «Un grand bon vers l’avant».

On propose entre autres d’installer des bornes de recharge pour véhicules électriques à chaque bureau de poste, de remplacer les véhicules du parc automobile par des voitures électriques fabriquées au Canada, de demander aux facteurs d’effectuer des «visites de vigilance» chez les personnes âgées et à mobilité réduite et de créer une banque postale.

Selon M. Palecek, Postes Canada est bien placée pour offrir ces services puisque son réseau s’étend sur l’ensemble du territoire canadien et compte quelque 6300 succursales.

Plusieurs de ces initiatives sont directement inspirées de pays comme la France, le Japon, la Suisse, l’Italie, la Norvège ou le Royaume-Uni.

La banque postale s’adresserait aux communautés rurales ou à faibles revenus «mal desservies par les grandes banques», a dit M. Palecek.

L’annonce survient alors que le gouvernement Trudeau a promis, en campagne électorale, d’entreprendre un examen de Postes Canada.

L’auteure Noami Klein estime que le moment est bien choisi pour demander à Ottawa d’adopter une nouvelle vision du service postal national, alors que les libéraux souhaitent investir massivement pour relancer l’économie.

Par ailleurs, M. Palecek a profité de l’occasion pour dire que le programme d’installation de boîtes postales communautaires mis en place par l’ancien gouvernement conservateur avait été un «désastre».

«On entend toutes sortes d’histoires d’accidents, de chutes, de gens qui ont de la difficulté à avoir accès à leur courrier, a lancé le syndicaliste. On devrait arracher ces boîtes postales immédiatement.»

«Nous demandons au gouvernement de rétablir le courrier à domicile pour tous ceux qui l’ont perdu. Et nous croyons que tous les autres devraient y avoir accès dans la mesure où les finances publiques le permettent», a-t-il ajouté