/sports/opinion/columnists
Navigation

Marc Bergevin: profiter de la situation

Marc Bergevin: profiter de la situation
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Vendeur ou acheteur, ça n’a pas vraiment d’importance.

Marc Bergevin doit maintenant s’assurer que son modèle d’affaires pour les cinq prochaines années fonctionne. Parce que les récents événements, cette glissade spectaculaire vers les bas-fonds du classement, ont sans doute modifié le discours des décideurs de l’organisation.

Un premier pas a été franchi. Il fallait liquider quelques joueurs qui ne figuraient plus dans les plans, c’est fait. En retour, le Canadien obtient un ex-choix de première ronde, un joueur dynamique, un joueur d’énergie, Phillip Danault.

Il est clair qu’on tient maintenant un langage différent quand vient le temps de jeter un coup d’œil sur les effectifs de l’organisation.

Pas uniquement les effectifs évoluant dans la Ligue nationale mais également les effectifs au niveau de la Ligue américaine et dans les rangs juniors.

Blessure dévastatrice

Avant le 25 novembre, avant que Carey Price porte son équipement de gardien pour la dernière fois, sans dire que c’était l’euphorie dans les bureaux administratifs du Centre Bell, la situation offrait tout de même des perspectives d’avenir à faire rêver.

Carey Price jouait comme Carey Price.

La défense était l’une des cinq meilleures de la Ligue nationale.

Et, à l’attaque, tout le monde mettait l’épaule à la roue.

Les victoires s’empilaient.

Puis, Price a disparu à l’infirmerie. Ça devait être pour une période d’au moins six semaines. Puis ce fut quatre autres semaines, et quatre autres semaines. Où en sommes-nous?

Par contre, on avait avancé chez les penseurs du Canadien que la perte de Price serait une expérience unique pour les jeunes joueurs, l’entraîneur claironnant que le Canadien parviendrait à composer avec l’adversité.

Que le Canadien avait du caractère et qu’il était pour le démontrer.

Oups...

Parachute défectueux

Le Tricolore a plongé dans le vide avec un parachute défectueux.

Depuis, on questionne le caractère et le talent de certains patineurs. On questionne l’éthique de travail des joueurs et les décisions de l’entraîneur. On questionne aussi le leadership.

Les résultats sont décevants. Sont-ils inquiétants?

Pour l’instant, il y a un bon noyau. P.K. Subban, Price, Gallagher, Pacioretty...

On pourrait y ajouter Alex Galchenyuk mais on est très réticent à lui fournir du temps de jeu? Pourquoi? La réponse appartient à Michel Therrien. Au cours des derniers jours, le nom de Galchenyuk s’est joint à la très longue liste des patineurs susceptibles de changer d’adresse.

Il faut faire attention.

Un bon directeur général va appeler un homologue dont l’équipe connaît des ratés et au cours de la conversation, il va lancer des noms strictement pour connaître les états d’âme de son interlocuteur. Cela ne veut pas nécessairement dire que Marc Bergevin songe à se départir de Galchenyuk.

Le même exemple s’applique pour P.K. Subban. Après le match disputé au Colorado, il y a une semaine, on accusait Michel Therrien d’avoir critiqué son meilleur joueur dans les coulisses de la Ligue nationale. On se demandait si Bergevin n’allait pas échanger son meilleur défenseur. Puis, un directeur général est venu ajouter de l’huile sur le feu en confirmant que Bergevin prêterait une oreille attentive à toutes propositions sérieuses dans le cas de Subban.

Le directeur général du Canadien a tenu à remettre les pendules à l’heure en affirmant qu’il n’échangerait pas Subban. Cependant, n’est-il pas de son devoir d’écouter ce qu’un autre directeur général lui propose?

Les priorités

Bergevin a sans doute établi des priorités en vue de la date limite d’aujourd’hui. Notamment de libérer des joueurs qui, en principe, ne seront pas au camp d’entraînement de septembre prochain. Sont partis Fleischmann et Weise. Il faut faire de la place pour accueillir les meilleurs éléments de la formation de la Ligue américaine. Débarquent à Montréal le défenseur Morgan Ellis et l’attaquant Michael McCarron. À cela s’ajoute le nouveau venu Phillip Danault.

Et ce n’est peut-être pas terminé puisqu’au marché des transactions, il y a toujours des aubaines intéressantes. Un ou des patineurs qui pourraient s’intégrer à l’équipe sur le champ et profiter des six prochaines semaines pour se familiariser avec leur nouvel environnement.

A-t-on abandonné tout espoir d’accéder aux séries?

Je ne le crois pas.

Les décideurs du Centre Bell sont-ils de grands rêveurs?

Je ne le crois pas non plus.

Qui pourrait intéresser les autres équipes ?

Et si on faisait l’exercice. Vous êtes le directeur général d’une formation ayant de grandes ambitions. Vous avez possiblement les effectifs nécessaires pour franchir les étapes, mais pendant les séries les impondérables font toute la différence. Et pour bien réagir, il faut de la profondeur, il faut des patineurs polyvalents, il faut des joueurs qui seconderont parfaitement les vedettes de l’équipe. Y a-t-il des joueurs chez le Canadien qui répondent à ce profil? Sûrement, mais à quel prix? Revoyons la liste du personnel des joueurs du Canadien.

31 Carey Price

Le seul intouchable de l’équipe. Pas de temps à perdre.

39 Mike Condon

Pas d’intérêt.

40 Ben Scrivens

Pas d’intérêt.

6 Greg Pateryn

Un défenseur qui attire sûrement les regards.

11 Brendan Gallagher

Tout le monde le désire mais le Canadien par-dessus tout.

14 Tomas Plekanec

Il aurait sûrement soulevé un intérêt si Bergevin ne lui avait pas accordé un contrat de 12 M$. Il fait maintenant fuir toutes les équipes.

17 Torrey Mitchell

Pas d’intérêt.

20 Victor Bartley
 
Pas d’intérêt.

21 Devante Smith-Pelley

Il ne comprend toujours pas son rôle. Bye bye.

24 Phillip Danault

Un joueur d’énergie arrivant de Chicago.

25 Jacob De La Rose

Pas d’intérêt.

26 Jeff Petry

Pas admissible à une transaction étant sur la liste des blessés.

27 Alex Galchenyuk

Il faudrait payer un gros prix, un très gros prix.

28 Nathan Beaulieu

Un jeune défenseur qui plaît à certaines équipes. Il faudrait payer ce qu’on exige toujours pour un choix de 1re ronde.

32 Brian Flynn

Pas admissible à une transaction étant sur la liste des blessés.

41 Paul Byron

Vient de signer une entente de trois ans. En principe, il ne sera pas échangé à moins que...

42 Sven Andrighetto

Pas d’intérêt.

43 Daniel Carr

Sur la liste des blessés.

45 Mark Barberio

Pas d’intérêt.

51 David Desharnais

Sur la liste des blessés.

53 Lucas Lessio

Pas d’intérêt.

67 Max Pacioretty

Intouchable? Presque.

74 Alexei Emelin

Peut ajouter de la profondeur à une équipe bien nantie.

76 P.K. Subban

Intouchable? Presque.

77 Tom Gilbert

Sur la liste des blessés.

79 Andreï Markov

Un candidat intéressant pour une équipe cherchant de la profondeur.

81 Lars Eller

Un candidat intéressant pour un troisième trio au sein d’une équipe puissante. Un joueur olyvalent.

Pourquoi Yakupov ?

Marc Bergevin: profiter de la situation
Photo d'archives

Marc Bergevin est reconnu pour fournir des explications intéressantes sur les décisions prises au niveau des effectifs.

On attend toujours des explications sur le contrat accordé à Tomas Plekanec... mais bon.

Cependant, Bergevin se garde bien de dévoiler la stratégie qu’il a développée dans le cadre de la journée limite des transactions. Ne cherchez pas à savoir quelles sont les formations pressenties jusqu’à maintenant.

Bon, les Blackhawks étaient sur la liste.

Il ne discute pas non plus de la façon dont il entend s’y prendre pour sortir de la situation précaire dans laquelle son équipe est empêtrée depuis le début de décembre.

À première vue, l’échange avec les Blackhawks, indique qu’il a l’intention de réagir en fonction des prochaines années.

Va-t-il poursuivre dans les heures qui suivent?

Il y a cependant un nom qui revient souvent dans les rumeurs et c’est Nail Yakupov, qui évoluait avec Alex Galchenyuk à Sarnia, dans la Ligue junior de l’Ontario.

Yakupov a été loin de répondre aux attentes des dirigeants des Oilers d’Edmonton. Il a été une grande déception.

Il est clair que Yakupov est sur le marché. Il appartient au groupe de joueurs que les Oilers tenteront d’échanger avant 15 h, aujourd’hui. Cependant, quand on s’arrête aux Oilers, des joueurs comme Taylor Hall, Ryan Nugent-Hopkins et Jordan Eberle sont beaucoup plus intéressants. Sauf dans le cas de Nugent-Hopkins, les deux autres, Hall et Eberle, seront plutôt des joueurs convoités l’été prochain.

Yakupov pourrait-il aider le Canadien? Difficile de se prononcer. Jusqu’à maintenant, il n’a rien fait pour convaincre les amateurs de hockey.