/news/society
Navigation

Les Canadiens appuient l’enquête sur la disparition de femmes autochtones

La septième Marche commémorative en hommage aux femmes autochtones disparues et assassinées a eu lieu le dimanche 14 février 2016 après-midi à Montréal.
Photo 24 Heures, Caroline Lévesque La septième Marche commémorative en hommage aux femmes autochtones disparues et assassinées a eu lieu le dimanche 14 février 2016 après-midi à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Les Canadiens appuient dans une forte proportion la décision du gouvernement Trudeau de mener une enquête sur la disparition de milliers de femmes autochtones, tout en doutant du résultat final.

Le sondage mené par la firme Angus Reid indique que 79 % des Canadiens sont en faveur d’une telle enquête, alors que seulement 43 % sont optimistes quant aux résultats.

Les femmes sont davantage en faveur de cette enquête que les hommes et elles sont aussi plus optimistes relativement à son issue.

Pas moins de 86 % des Québécois sont en faveur de cette enquête nationale, ce qui constitue le plus fort appui au pays après les provinces atlantiques (88 %).

C’est en Alberta (60 %), en Saskatchewan (61 %) et au Manitoba (61 %) où une enquête sur les femmes autochtones disparues soulève le moins d’enthousiasme chez les citoyens.

La GRC a établi que quelque 1200 femmes et filles autochtones ont été assassinées ou ont été portées disparues au Canada de 1980 à 2014. Bien qu’elles ne constituent que 4 % de la population féminine du Canada, les femmes autochtones représentent 16 % des femmes assassinées au pays de 1980 à 2012.

La tenue d’une enquête sur les femmes autochtones disparues et assassinées était l’une des promesses électorales des libéraux.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.