/lifestyle/food
Navigation

Passer à côté

Ce Rieussec 2006 est un Sauterne d’une qualité stupéfiante.
Photo courtoisie Ce Rieussec 2006 est un Sauterne d’une qualité stupéfiante.

Coup d'oeil sur cet article

On a beau être le plus expérimenté des dégustateurs, il arrive parfois, pour des raisons qui nous échappent, de passer à côté d’un vin.

Je ne parle pas de deviner un vin à l’aveugle, un sport extrême qui permet de remettre les pendules à l’heure. Je fais plutôt référence au fait d’être devant une bouteille qui, sur papier, devrait être un bon vin, mais qui, une fois dans le verre, ne livre pas la marchandise. Comme si le vin avait oublié de mettre son cadran un matin de semaine.

Ça m’est arrivé plus d’une fois. C’est plus marquant quand il s’agit de grands vins. Je pense à un Cros Parantoux 2009 d’Émmanuel Rouget, à une Landonne 2010 de Guigal ou, tout récemment, à un Rieussec 2006 que j’avais oublié sur mon comptoir. J’ai mis pas moins de... trois semaines pour me rendre compte de la qualité stupéfiante de ce Sauternes!

Même chose avec des vins plus modestes. On pourrait croire à des «erreurs d’inattention». À un trouble du déficit d’attention encore insoupçonné. Sauf que la situation prend une tout autre allure lorsque ça arrive à plusieurs dégustateurs en même temps. Ça s’est justement produit il y a deux semaines lors d’une dégustation de presse. J’avais l’impression que tous les vins manquaient d’équilibre et paraissaient durs. Dans ces moments-là, on commence à se poser des questions et à briser le silence: « Est-ce que c’est moi, où ça se goûte mal?!» Nadia Fournier du Guide du Vin, la sommelière Élyse Lambert et le professeur à l’ITHQ Pascal Patron pointaient tous dans le même sens: presque tous les vins grattaient la langue!

Qu’est-ce qui peut bien expliquer ça ?

Certains avancent la biodynamie. Basés en partie sur les phases lunaires, les jours fruits et fleurs seraient plus propices à la dégustation alors que les jours feuilles et racines le seraient moins. Sans pouvoir le prouver scientifiquement, mais étant donné l’influence de l’astre sur les marées et sachant que le vin est composé en moyenne de 85 % d’eau, il y a possiblement un effet direct. D’autres avancent la pression atmosphérique ou, encore, la simple condition d’esprit du dégustateur. Sauf que lorsque ce sont plusieurs personnes qui, en même temps, ont l’impression de passer à côté, on se dit qu’il y a forcément quelque chose d’autre. Quelque chose qui nous échappe.

Bref, le vin est une bête vivante qu’il n’est pas simple de maîtriser, même si, en définitive, il est préférable de toujours revenir à la base: du jus de raisin fermenté que l’on partage entre amis et qui donne naissance à de beaux moments de vie.

Je termine avec une petite pensée pour Thérèse et sa famille. Je lève à sa mémoire un petit verre de Chambolle-Musigny.

Buvez moins. Buvez mieux.

vin plaisir

Pour offrir ou se faire plaisir

Domaine Ostertag, Riesling Vignoble d’E 2014

  • ★★★ ½ | $$
Ce Rieussec 2006 est un Sauterne d’une qualité stupéfiante.
Photo courtoisie

André Ostertag est justement l’un de ceux dont l’agriculture suit les principes de la biodynamie. Il pousse même jusqu’à classifier ses vins en trois catégories : vins de fruit (qui expriment un cépage), vins de pierre (qui expriment le terroir) et vin de temps (pour les vendanges tardives). Ce riesling provient d’une quinzaine de parcelles qui mélangent argile, gravier et sable, principalement situées autour d’Epfig, d’où le E du nom. Un vin tout en délicatesse et superbement parfumé: fleur blanche, abricot, épices. C’est tendre et gourmand tout en étant doté d’une acidité fine et soutenue qui participe à l’équilibre du vin. Un indice de picolabilité élevé qui fait que la bouteille se siffle en moins de deux. Beaucoup de vin à ce prix.

13 % France | Vin blanc | 27,40 $

CODE SAQ : 11459984

La bonne affaire

Masciarelli 2014

  • ★★ ½ | $

Trebbiano d’Abruzzo : Au début du mois, je vous ai parlé du rouge comme d’un excellent rapport qualité-prix. Le blanc de la même maison est encore plus impressionnant et... il coûte moins cher! C’est évidemment un vin de soif et de simplicité, mais qui affiche de la précision et, surtout, une belle intensité tant au plan aromatique qu’en bouche. Un fruit tendre presque rond tout en montrant une belle acidité. Légère impression d’amertume en finale qui apporte de la personnalité. Difficile de trouver aussi bon à si petit prix.

13 % Italie | Vin blanc | 14,60 $ | 3,2 g/L

CODE SAQ : 12635097

Le vin de soif

Pierre-Marie Chermette 2014

  • ★★★ | $$

Les Griottes, Beaujolais : Goûté deux fois depuis qu’il est débarqué sur les tablettes de la SAQ, il m’a impressionné chaque fois. Du gamay friand à la texture souple et soyeuse. C’est léger, charmeur, bien parfumé avec son nez bien typé de fraise, de cerise et de fleur auquel s’ajoute un petit trait végétal. Facile et d’une grande buvabilité, c’est le genre de vin qui met du soleil dans votre journée.

13 % France | Vin rouge | 18,30 $ | n.d. g/L

CODE SAQ : 11259940

Les bulles

Champagne GH Martel

  • ★★★ ½ | $$ ½

Cuvée Victoire brut : C’est parmi les champagnes les moins chers disponibles à la SAQ, mais certainement pas le moins bon! À vrai dire, c’est possiblement l’un des meilleurs que j’ai goûtés sous les 60 $. Une bulle abondante et de bonne finesse. On devine des parfums élégants de fruits blancs et un fond légèrement biscuité. Belle rondeur en attaque tout en montrant une vinosité certaine qui apporte une tenue irréprochable. Plutôt long en finale. À la fois festif et distingué.

12 % France | Champagne | 38,25 $ | n.d. g/L

CODE SAQ : 12588921


Correct

★★ Bon

★★★ Très bon

★★★★ Excellent

★★★★★ Exceptionnel

Plus d’étoiles que de dollars: vaut largement son prix.

Autant d’étoiles que de dollars: vaut son prix.

Moins d’étoiles que de dollars: le vin est cher.

www.saq.com