/sports/hockey
Navigation

Soirée à oublier pour les Saguenéens

Chicoutimi a été lessivé 8 à 2 à la maison par les Olympiques de Gatineau

Les Olympiques ont été sans pitié pour les Saguenéens, jeudi soir.
Photo Roger Gagnon Les Olympiques ont été sans pitié pour les Saguenéens, jeudi soir.

Coup d'oeil sur cet article

Les Olympiques de Gatineau se sont payé la traite, jeudi, en écrasant les Saguenéens de Chicoutimi 8 à 2 au centre Georges-Vézina.

Alexandre Carrier (un but et quatre passes), Tristen Elie (deux buts et trois passes), Vitalii Abramov (un but et trois passes), Yakov Trenin (un but et trois passes), Vincent Milot-Ouellet (deux buts et une passe) et Samuel Tremblay (un but), pour ne nommer que ceux-là, ont notamment participé au festin offensif.

Un manque de caractère

Dans son point de presse d’après-match, le pilote des Sags Yanick Jean était déçu que ses joueurs aient rapidement abandonné après une mauvaise décision des officiels sur le deuxième filet des visiteurs, alors qu’il y avait eu une obstruction sur le gardien Julio Billia.

«On a été lamentables. On n’était pas prêts à compétitionner. On n’a démontré aucun désir, aucun caractère après le mauvais call de l’arbitre sur le deuxième but. Tu ne peux pas laisser des choses de même te débâtir», a laissé tomber l’entraîneur-chef des Bleus.

Sa troupe a ensuite encaissé trois autres filets avant la fin du premier engagement pour retraiter au vestiaire avec un déficit de cinq buts.

«Qu’on commence une game de même, qu’on se dise que l’arbitre n’a pas aidé, c’est correct. Ce sont des affaires qui peuvent arriver. Mais qu’on manque de caractère après ça, c’est inacceptable», a-t-il pesté.

Dominé 35-14 au chapitre des lancers, son club s’est fait servir une leçon de hockey par les Gatinois.

«On leur a donné du temps et de l’espace. On a été mous. Ç’a été facile pour eux de se stationner et de rester devant notre filet. Ils ont poussé des buts dans des cages désertes», a déploré le grand patron des Chicoutimiens, qui a fait réchauffer le banc à plusieurs joueurs.

Un bon voyage pour les Olympiques

Du côté des vainqueurs, l’instructeur-chef Benoît Groulx était satisfait du voyage de son équipe, qui a collé deux victoires en deux jours, inscrivant quinze buts au passage et en allouant seulement quatre à ses adversaires.

«Ç’a été un bon voyage. On a joué de façon sérieuse. On aurait pu éliminer deux buts dans le voyage, c’est le seul point négatif que je retire. Il faut porter attention à la manière qu’on joue en défensive», a commenté Groulx en présence des scribes après la rencontre.


♦ Frédéric Allard et Nicolas Roy ont réussi les buts des Sags aux dépens de Mark Grametbauer. Avec une performance d’un but et une passe, Roy a du même coup atteint le plateau des 80 points.


♦ Yanick Jean n’avait toujours pas décidé l’identité de son gardien de but partant pour la rencontre de ce soir à Shawinigan. Jeudi, il a retiré Julio Billia tôt en première période après le troisième but des visiteurs où il a paru faible.