/misc
Navigation

Galchenyuk au rendez-vous

NHL/
Photo USA Today Sports De la façon dont il joue, Alex Galchenyuk sera assurément de la formation d’Amérique du Nord des moins de 24 ans qui participera à la prochaine Coupe du monde.

Coup d'oeil sur cet article

Sans doute que les partisans du Canadien apprécient présentement les efforts déployés par Alex Galchenyuk.

Mercredi soir, à Anaheim, j’ai été impressionné par sa détermination et surtout par son implication et je suis persuadé que les décideurs de la formation d’Amérique du Nord des moins de 24 ans en ont pris bonne note également.

Joindra-t-il cette formation? Je n’ai pas le moindre doute. C’est un jeune homme talentueux, il possède un bon gabarit, il est rapide et aussi il ne craint pas d’aller dans les coins de la patinoire. Il est l’un des bons manieurs de rondelle parmi les jeunes de la Ligue nationale. Bref, il apportera de la profondeur et de la créativité à cette jeune formation.

Bonnes décisions

Relativement à ce tournoi, je suis tout à fait d’accord avec la décision prise par les dirigeants d’Équipe Canada au sujet de Carey Price. Certains diront qu’il a raté presque toute la saison et je suis d’accord.

Par contre, une blessure ne doit pas lui enlever tout ce qu’il a accompli et surtout tout ce qu’il a bâti au cours des dernières années.

Il est le meilleur gardien de la ligue, par conséquent, il est le gardien numéro un de la formation canadienne. Carey Price a été l’un des grands artisans de la victoire canadienne aux derniers Jeux olympiques de Sotchi. Ses exploits de l’an dernier tiennent pratiquement de la science-fiction.

Il aura quelques mois pour retrouver sa forme. Il ne participera pas au Championnat du monde en Russie pour une bonne raison, mais je suis persuadé qu’on lui donnera un bon programme d’entraînement et qu’il sera fin prêt pour le camp.

Je me réjouis aussi de la sélection de Corey Crawford. Voilà un gardien qui a passé quelques années dans la Ligue américaine, qui a consacré des heures et des heures à peaufiner son style et qui a gravi les échelons en démontrant de la persévérance et de la détermination.

Corey a gagné deux coupes Stanley, il est un joueur d’impact au sein des Blackhawks, au même titre que Braden Holtby avec les Capitals de Washington, également choisi pour participer à cette compétition.

Plus intense que les JO

Ce sera un tournoi relevé, un tournoi où toutes les équipes auront les effectifs pour compétitionner à un très haut niveau. Ce sera plus intense qu’aux Jeux olympiques parce qu’il n’y aura pas de formations pouvant difficilement faire le poids avec les équipes les mieux nanties.

Les gardiens auxiliaires

Ce fut une dure semaine pour les gardiens auxiliaires. Ben Scrivens a été attaqué de tous les angles dès les premiers instants du match à Los Angeles. Scott Darling a subi le même sort à Boston alors qu’il remplaçait Corey Crawford devant le filet des Blackhawks.

Avant de lancer la pierre aux gardiens auxiliaires, il faut savoir qu’ils possèdent de moins en moins de temps de préparation pour ces rencontres.

Pourquoi?

Parce que les entraînements sont beaucoup moins nombreux au cours du calendrier régulier. Les joueurs ont maintenant droit à un congé par semaine et il y a les longs voyages qui limitent les entraînements.

Bref, c’est difficile de garder les points de repère surtout quand on joue environ 15 matchs par saison et qu’on n’a pas la chance de s’entraîner comme on le voudrait bien.

C’est quand même un élément à considérer et les entraîneurs devront trouver un moyen pour leur fournir plus de temps d’entraînement d’autant plus qu’un gardien auxiliaire, appelé à participer à 15 ou 20 matchs, a l’énorme responsabilité de récolter le plus grand nombre de points.

Un surplus de défenseurs...

Y a-t-il vraiment des choix controversés?

Pas vraiment.

Que Marian Gaborik ne soit pas de la formation Europe peut étonner, mais il est sur la liste des blessés. Que Jaromir Jagr ne soit pas de la formation de la République tchèque, il y a une bonne raison, lui-même a demandé aux dirigeants de l’équipe d’attendre avant d’inscrire son nom sur la liste des joueurs qualifiés.

Et, évidemment, l’absence du nom de P.K. Subban dans la formation canadienne provoque les discussions.

Peut-on contester les quatre premiers choix de l’équipe canadienne? Je ne le crois pas et comme les entraîneurs vont prôner la stratégie de faire jouer un défenseur gaucher avec un défenseur droitier, c’est évident que ça soulève les questions.

Où se situe Subban ?

Où se situe Subban dans toute cette histoire? Je crois qu’il a autant de chances d’être sélectionné que les autres candidats. Ce sera un choix déchirant, mais les trois autres défenseurs qui compléteront la liste des effectifs seront des athlètes super talentueux.

Subban est le meilleur défenseur de son équipe.

Alex Pietrangelo est le meilleur défenseur de son équipe.

Brent Burns est le meilleur défenseur droitier de son équipe.

Brent Seabrook connaît la meilleure saison de sa carrière.

T.J. Brodie est un défenseur ultra rapide, un style qui va parfaitement avec la philosophie des entraîneurs de la formation canadienne.

Mark Giordano est un défenseur de très haut niveau.

Kristopher Letang est le meilleur défenseur de sa formation.

Bref, les candidats sont nombreux. Chacun possède un style particulier.

En fin de compte, ce sont les entraîneurs qui décideront qui sont les trois derniers qui cadreront parfaitement avec le système que prônera Équipe Canada.