/lifestyle/hangout
Navigation

Les coups de cœur de... Anik Jean

Les coups de cœur de... Anik Jean
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Toujours en constante création, Anik Jean présente un nouveau film accompagné d’une trame sonore intitulés LOST SOUL. La jeune rockeuse est créative dans tout, même lorsqu’elle confectionne des cocktails, accompagnée de son célèbre amoureux Patrick Huard. Elle dit même de ses chefs préférés qu’ils sont des artistes de la ­gastronomie. Voici donc les endroits chouchous de cette chanteuse multidisciplinaire qui ne fait jamais les choses comme les autres.

Le restaurant favori?

Martin Picard – Au Pied de Cochon
Photo d'archives
Martin Picard – Au Pied de Cochon

J’en ai deux. Je vous dirais le Pied de Cochon. Le chef ­Martin Picard est un artiste au niveau de la bouffe. Lorsqu’il présente ses plats de l’entrée au dessert, c’est toujours beau. C’est le Jean Leloup de la cuisine! Il ya aussi le Joe Beef. Le chef David McMillan est aussi un artiste de la ­gastronomie. Ce sont deux chefs qui sont des personnages. Je suis une grande fan du spaghetti au homard au Joe Beef. Patrick et moi ne sommes jamais déçus!

David McMillan devant le Joe Beef
Photo Facebook
David McMillan devant le Joe Beef

L’endroit où ­prendre un verre?

Le Lab
Photo d'archives
Le Lab

Chez nous. Au bar «Des gens Huard»’! C’est une blague! Ceci dit, on accueille souvent des gens à la maison pour qui on confectionne des cocktails. J’ai appris l’art du cocktail avec la famille. La fille de ­Patrick maîtrise l’art de la mixologie et même notre ­garçon Nathan s’assoit au bar avec son père et moi, avec son petit jus et il dit que c’est son drink! Sinon, j’aime bien Le Lab – Cocktail bar.

L’activité préférée?

Le Mansfield
Photo d'archives
Le Mansfield

Je cours quatre kilomètres. C’est le moment de la journée où je suis seule. Il y a beaucoup d’idées de création qui surviennent dans ces moments. Que je sois n’importe où au monde je cours et c’est ma thérapie. Je fais aussi de la boxe, deux fois par semaine. Ça me défoule au ­maximum. Ça travaille tout mon corps et je me sens bien. Je me rends au gym Mansfield au ­Quartier Dix30 à Brossard pour le pratiquer.

Une adresse secrète à découvrir?

Je dois vous parler absolument du speakeasy Le 4e mur dont je ne peux divulguer l’adresse, car elle doit absolument rester secrète! Le concept est vraiment cool, parce qu’on doit s’inscrire sur le site web pour connaître où se trouve l’endroit. Lorsqu’on y est, il n’y a pas de numéro civique. On doit pousser sur une brique pour ouvrir la porte et on se retrouve soudainement dans un sous-sol. On a l’impression de retrouver dans les années 20, en pleine époque de la prohibition. Les ­cocktails sont délicieux!

Si j’étais maire de Montréal, je...

Je ferais moins de selfies! En fait, pour vrai, je trouve ça très désagréable de me rendre à ­Montréal. La construction, les routes barrées et la difficulté à se stationner accentuent le mécontentement des commerçants et des conducteurs. La ville a déjà été tellement belle, je voudrais la ­retrouver comme ça. J’ai l’impression que ça ne ­finira jamais. J’ai déjà habité sur le Plateau et là, je serais incapable d’y habiter.

Un événement culturel à Montréal?

Le Festival de Jazz – Bobby Bazini
Photo d'archives
Le Festival de Jazz – Bobby Bazini

J’aime beaucoup le Festival de Jazz. Je suis une fanatique du blues et de la musique jazz. Selon moi, il s’agit de l’un des plus beaux festivals de la ville.

Qu’est-ce que Montréal ­possède que les autres villes n’ont pas?

C’est une ville éclectique à plusieurs ­niveaux. Tu peux voyager en fait dans ta propre ville. Il faut dire aussi qu’il y a ­beaucoup de talent à Montréal. On le voit au niveau du cinéma, avec Xavier Dolan, ­Denis Villeneuve ou encore Jean-Marc ­Vallée ou au niveau de la musique comme Arcade Fire. C’est le fun de voyager avec son art, car on a du beau talent brut ici. Ça amène ­Montréal ailleurs, pas besoin d’être ­Américain pour se rendre aux Oscars! On devrait être tellement fier de nos artistes qui s’exportent. Je trouve ça hallucinant!

Le plus beau souvenir de la métropole?

Quand j’ai accouché à Montréal de mon fils Nathan, à l’Hôpital Sacré-Cœur. J’ai donné vie à Montréal et pour moi c’est mémorable. Je serai peut-être la seule à le dire, mais je le trouve beau, cet hôpital. Il a quelque chose d’ancestral et de mythique. J’ai adoré mon accouchement. Je vous dirais aussi la fois où j’ai chanté à la Fête nationale de la Saint-Jean au Parc Maisonneuve entre 2006-2008. Il y avait près de 250 000 personnes et il faisait beau et chaud. C’était ­vraiment tripant!