/opinion/blogs/columnists
Navigation

Tremblement de terre à Québec

Nathalie Normandeau
© Stevens Leblanc/Agence QMI L'ex-vice première ministre Nathalie Normandeau du temps du gouvernement de Jean Charest.

Coup d'oeil sur cet article

Jour du troisième budget Leitao, la terre politique a tremblé à Québec. Et elle tremble encore... Et elle tremblera pour un bout de temps à venir...

Tôt le matin, une première petite secousse se faisait sentir au bureau du premier ministre Philippe Couillard. Gérard Bouchard, ancien co-président de la commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables , l’admonestait pour son accusation à peine voilée de xénophobie à l’endroit de François Legault.

Dans un texte paru dans le pages du Devoir, M. Bouchard soulignait l’approche manichéenne et polarisante du premier ministre face à ces adversaires.  Une thèse que j’avançais également vendredi dernier dans ma chronique «Le monde selon Philippe Couillard».

En regard de ce qui allait éclater tout de suite après, ce n’était en effet qu’une minuscule secousse comparée à ce qui suivrait autour de 7h30.

L’incontournable nouvelle, vous la connaissez déjà. Tôt ce matin, l’Unité permanente anticorruption (UPAC) frappait sept fois plutôt qu’une.

Sont accusés entre autres de  corruption, fraude envers le gouvernement, trafic d'influence et abus de confiance : Nathalie Normandeau, ex-vice première ministre libérale; Marc-Yvan Côté, ex-ministre libéral; Bruno Lortie, ex-chef de cabinet de Mme Normandeau; France Michaud, ex-vice-présidente de Roche; Mario Martel, ex--président de la firme Roche; François Roussy, ex-maire de Gaspé; Ernest Murray, ex-attaché politique au bureau de comté de l'ex-première ministre Pauline Marois.

***

Si vous le permettez, je reviendrai dans ma chronique de demain, vendredi, pour l'analyse détaillée de ce spectaculaire coup de filet.

Et vous ?

Quelques mois à peine après la dissidence pitoyable de Renaud Lachance alors qu'il disait quant à lui n'avoir vu AUCUN lien, direct ou indirect, entre le financement politique illégal et l’octroi de contrats publics au provincial, quelle est votre réaction face aux arrestations de ce matin?

Tout en respectant la présomption d'innocence, vous redonnent-elles aussi confiance pour la suite des choses?