/sports/hockey/canadien
Navigation

«Perdre n’est pas acceptable»

Lars Eller lance un message à ses jeunes coéquipiers

Lars Eller
Photo USA Today Sports Lars Eller

Coup d'oeil sur cet article

L’infirmerie du Canadien déborde tellement qu’il est pratiquement rendu banal d’annoncer l’inscription d’un autre client.

«Un autre jour, une autre blessure», a lancé Lars Eller en réagissant à l’annonce du forfait de Mark Barberio pour une période indéterminée.

Mis sur la touche en raison de symptômes de commotion cérébrale, l’athlète de 25 ans est devenu le 17e joueur du Canadien à rater un match en raison d’une blessure cette saison.Avec tout ce monde sur la touche, les jeunes joueurs de l’organisation en profitent pour se faire valoir. D’ailleurs, leur présence n’est sans doute pas étrangère au niveau d’intensité et d’émotivité plus élevées démontrées par le Tricolore au cours des dernières semaines.

Bien qu’il reconnaisse un certain côté véridique à cette affirmation, Eller souhaite tout de même y apporter un bémol.

Selon lui, cette recrudescence d’émotivité s’explique également par la volonté des vétérans de montrer l’exemple.

«On veut qu’ils comprennent que perdre n’est pas acceptable. On souhaite qu’ils puissent s’établir dans la culture gagnante que nous bâtissons depuis quelques années. Ça commence par l’attitude. Si les plus vieux emboîtent le pas, les jeunes suivront», a-t-il martelé.

«Ce sont tous des joueurs de la LNH maintenant. C’est important qu’ils comprennent que peu importe que tu aies 20, 25 ou 30 ans, on s’attend à ce que tu te défonces et tu ne te satisfasses pas à la simple idée d’être ici», a-t-il ajouté.

À un mauvais moment

Pour revenir à Barberio, l’événement se serait produit vers la fin du premier engagement, à Buffalo. En tentant d’aller mettre un adversaire en échec, le défenseur du Canadien a été accueilli par un coude élevé.

«C’est dommage pour lui, car il jouait tellement du bon hockey depuis son rappel», a déclaré le Danois.

Effectivement, cette blessure survient à un bien mauvais moment pour le défenseur, qui a gagné des points auprès de l’état-major du Canadien en se tirant très bien d’affaire à la droite d’Andreï Markov depuis l’absence de P.K. Subban.

Subban progresse, Desharnais stagne

Ce dernier devra également déclarer forfait pour les affrontements de week-end.

Si on note du progrès dans sa rééducation, ça ne semble pas être le cas pour David Desharnais.

Au terme de l’entraînement précédent le départ de son équipe pour Ottawa, Michel Therrien a souligné que «le mal est un peu revenu.» Au moins, il garde espoir de le voir en uniforme avant la fin de la saison.

L’entraîneur du Canadien a également précisé que Ben Scrivens serait en devoir dans la capitale fédérale et que Mike Condon affronterait les Flames, dimanche, au Centre Bell.

Il s’agira du quatrième et dernier affrontement entre les Sénateurs et le Canadien. Les Montréalais en ont remporté deux en plus de subir un revers en prolongation.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.