/entertainment/shows
Navigation

Heart, comme dans le bon vieux temps, mais...

Coup d'oeil sur cet article

Heart, le groupe fétiche de milliers de Québécois dans les années 70 et 80 a fait revivre le bon vieux rock au Centre Bell lundi soir avec de grands classiques, mais a offert un spectacle plutôt statique qui manquait cruellement d’enrobage.

Les sœurs Nancy et Ann Wilson semblent avoir gardé le meilleur pour la fin, car le spectacle de Montréal était le dernier de la tournée canadienne Queens of Sheba.

La soirée a démarré avec Joan Jett &The Blackhearts, qui a offert une performance correcte, sans être particulièrement entraînante malgré des tubes comme Bad Reputation et Hate. Il n’y a que I Love Rock N Roll qui a eu l’effet escompté. Ils ont tout de même réussi à mettre le public dans l’ambiance rock grâce aux vigoureuses guitares électriques et peut-être aussi au costume one piece rouge hyper année 80 de la chanteuse.

Enfin, sur le coup de 21 h 45, le groupe Heart s’est présenté sur scène devant plus de 6400 spectateurs, et a commencé avec la chanson qui les a sortis de l’ombre, Magic Man.

Loin d’être parfait

La mise en scène de ce spectacle est loin d’être tape à l’œil, même beaucoup trop statique. Seulement quelques éclairages de différentes couleurs et un écran projetant des images abstraites agrémentaient la performance du groupe.

Le public était plutôt stoïque lors des deux premières chansons, un peu trop pour un concert rock. L’ambiance s’est transformée pendant la pièce What About Love, chantée à la perfection par Ann Wilson.

Le groupe a donné un spectacle conçu pour les fans de la première heure, avec leurs plus grands succès tels que These Dreams, Alone, Barracuda, et Crazy On You. Même si les sœurs Wilson sont dans la soixantaine, elles ont encore la voix qu’il faut pour rendre justice à leurs gros hits. C’est impressionnant. Tout de même, il manquait quelque chose sur la scène pour habiller convenablement ces classiques du rock. Dommage, car l’ambiance au Centre Bell a assurément souffert de ce manque d’enrobage.

La passion est là

Quarante ans après avoir joué pour la première fois au Forum, elles n’avaient assurément pas la même énergie sur scène que dans les années 70, mais le public pouvait sentir qu’elles sont, encore aujourd’hui, animées par la même passion. Les membres du groupe étaient particulièrement contents de jouer à Montréal, «là où tout a commencé», comme l’a souligné Ann Wilson.

Les deux sœurs ont décidé d’offrir quelques reprises d’un autre groupe légendaire des années 70, Led Zeppelin.

Petit bémol, bien que le groupe ait fait ses plus grands classiques, le public n’a entendu que 10 chansons de son répertoire et a accordé cinq reprises dans un concert d’à peine plus d’une heure. Avec de nombreux albums certifiés plusieurs fois platine, ils auraient pu en donner un peu plus.