/news/currentevents
Navigation

Fusillade à Terrebonne: la victime criait: «Appelez la police!»

Fusillade à Terrebonne: la victime criait: «Appelez la police!»
Sylvain Denis/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Yannick Larose, un ancien proche des motards surnommé «le caïd de la vitre teintée», a été liquidé à la façon des règlements de compte des Hells Angels, lundi, à Terrebonne.

Après s’être fait tirer dessus alors qu’il était au volant de son véhicule, Larose s’est réfugié au centre commercial La Pinière, chez Piscines Rive-Nord, vers 10 h 45.

«Il est rentré et a crié: «Appelez la police, appelez la police!» Il courait pour sauver sa peau», a relaté au Journal le conjoint d’une employée présente sur les lieux.

Le tireur – des témoins ont rapporté qu’il portait un masque de clown, ce que la Sûreté du Québec a démenti en parlant plutôt d’une «cagoule» – est entré à son tour et a atteint sa cible de plusieurs balles, sous les yeux horrifiés de plusieurs employés et clients.

L’homme de 43 ans s’est effondré dans la salle de montre du commerce et il est mort à l’hôpital.

Fusillade à Terrebonne: la victime criait: «Appelez la police!»
Sylvain Denis/AGENCE QMI
Fusillade à Terrebonne: la victime criait: «Appelez la police!»
Photo Agence QMI, Sylvain Denis
Fusillade à Terrebonne: la victime criait: «Appelez la police!»
Sylvain Denis/AGENCE QMI
Fusillade à Terrebonne: la victime criait: «Appelez la police!»
Maxime Deland/AGENCE QMI
Fusillade à Terrebonne: la victime criait: «Appelez la police!»
Maxime Deland/AGENCE QMI
Fusillade à Terrebonne: la victime criait: «Appelez la police!»
Maxime Deland/AGENCE QMI
Fusillade à Terrebonne: la victime criait: «Appelez la police!»
Sylvain Denis/AGENCE QMI
Fusillade à Terrebonne: la victime criait: «Appelez la police!»
Sylvain Denis/AGENCE QMI

Des airs de guerre des motards

Le tireur a alors pris la fuite avec un chauffeur complice. Ils ont ensuite mis le feu à une minifourgonnette de marque Dodge Caravan, utilisée par l’un ou l’autre pour se rendre sur place. Incendié pour éliminer toute trace d’ADN, le véhicule a été abandonné dans un quartier résidentiel à proximité.

Cette façon de faire rappelle le modus operandi des Hells Angels lorsqu’ils commettaient des meurtres aux dépens de leurs rivaux, les Rock Machine, durant la guerre des motards qui a fait plus de 160 morts entre 1994 et 2002, au Québec. 

Les Hells se servaient alors des Dodge Caravan parce qu’ils les trouvaient faciles à voler.

La sergente Audrey-Anne Bilodeau a confirmé lundi que le meurtre de Larose serait­­ «relié au crime organisé». 

Opération Dictature

Yannick Larose avait d’ailleurs été décrit comme un proche des Hells Angels lorsque la SQ l’a appréhendé au cours de l’opération Dictature, en 2009. L’enquête révélait que l’ex-propriétaire de la bannière X-Vitres teintées avait essayé de s’approprier le monopole provincial de cette industrie, en usant d’intimidation et de violence aux dépens de plusieurs garages concurrents.

En libération conditionnelle depuis l’an dernier, Larose écoulait le dernier mois d’une peine de trois ans et demi, dont il avait écopé à Joliette pour cette affaire.

– Avec la collaboration de Maxime Deland 


♦ Les employés de Piscines Rive-Nord ont tous été interrogés lundi par les enquêteurs de la section des crimes contre la personne de la SQ, qui ont aussi pris possession des enregistrements des caméras de surveillance du centre commercial.

Fusillade à Terrebonne: la victime criait: «Appelez la police!»
Photo Denis Therriault

 

Yannick Larose
Fusillade à Terrebonne: la victime criait: «Appelez la police!»
PHOTO ARCHIVES LE JOURNAL DE MONTRÉAL

QUI ÉTAIT YANNICK LAROSE ? 

  • Il était propriétaire de l’entreprise X Vitres teintées, basée à Repentigny et comptant 22 franchises au Québec.
  • L’entreprise s’annonçait comme «un chef de file dans le domaine de la pose de pellicule teintée, de protection et de sécurité pour véhicules automobiles». 
  • Il habitait dans une luxueuse propriété évaluée à 600 000 $, rue St-Andrews, à Mascouche.
  • Entre 2003 et 2008, Larose a incité ou tenté de forcer plusieurs concurrents à se joindre à sa bannière ou à lui vendre leur commerce, par l’intimidation et la violence, dans les régions de Montréal, Lanaudière, Québec et de la Mauricie. 
  • Deux de ses fiers-à-bras ont même tenté d’approcher un concurrent, à Québec, en se faisant passer pour des policiers.
  • En mai 2009, Larose, sa conjointe et leurs deux enfants se terrent au Mexique quand la SQ mène l’opération Dictature. Une trentaine de suspects sont arrêtés pour gangstérisme, complot, menaces, voies de fait, extorsion, production et trafic de cannabis.
  • Recherché par Interpol, Larose se rend à son retour à Montréal, en août 2009. La police le décrit alors comme un proche de l’influent Hells Angel trifluvien Mario Brouillette.
  • Il est condamné à 42 mois de pénitencier en octobre 2012

 

Sur le même sujet