/news/world
Navigation

«Plus d'une trentaine de personnes» identifiées comme liées aux attentats de Paris

Manuel Valls.
Photo Thomas Oliva / AFP Manuel Valls.

Coup d'oeil sur cet article

PARIS - Le premier ministre français Manuel Valls a indiqué mercredi que «plus d'une trentaine de personnes» ont été à ce jour identifiées comme liées aux attentats jihadistes de Paris le 13 novembre.

«À ce jour, plus d'une trentaine de personnes ont été identifiées comme liées aux attentats de Paris. Onze sont décédées, douze sont sous les verrous, d'autres sont recherchées», a dit M. Valls sur la radio Europe 1, au lendemain des attentats meurtriers de Bruxelles.

Ces attentats revendiqués par l'organisation État islamique ont pris pour cible la capitale belge quatre jours après l'arrestation à Bruxelles du suspect clé des attaques de Paris, Salah Abdeslam, posant la question d'un possible lien.

«Ces attentats sont organisés depuis la Syrie, planifiés depuis la Syrie, avec une base, c'est évident, à la fois en Belgique mais bien-sûr aussi en France (...) Est-ce que ce sont les mêmes équipes ? Laissons encore une fois les services de police judiciaire et la justice faire toute la lumière sur ce qui s'est passé», a déclaré le premier ministre.

Selon deux télévisions publiques belges mercredi, les deux frères Khalid et Ibrahim El Bakraoui, soupçonnés d'avoir loué des planques en Belgique pour les commandos des attentats de Paris, auraient été identifiés comme faisant partie des auteurs des attaques suicide à l'aéroport de Bruxelles.

L'un des frères, Khalid, aurait notamment loué, sous une fausse identité, un appartement à Charleroi (sud) d'où sont partis les auteurs des attentats du 13 novembre juste avant de les comettre. Ces attentats revendiqués par l'État islamique (EI) ont fait 130 morts et plus de 350 sont blessés.