/opinion/blogs/columnists
Navigation

Marine Le Pen coupée au montage

Marine Le Pen coupée au montage
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Comme c’est bizarre.

Alors que l’entrevue (match de boxe?) Anne-Marie Dussault vs Marine Le Pen a été amplement critiquée au Québec, de l’autre côté de l’Atlantique, en France, c’est Le Pen qui passe pour avoir été mise K.O.

Que s’est-il passé?

Il s’est passé qu’en France l’émission satirique Le petit journal a proposé un micromontage de l’entrevue de 30 minutes en ne gardant que les portions qui larrangeaient.

Ils ont charcuté et tronqué une entrevue jusqu’à la dénaturer.

Dans certains cas, ils ont gardé une question de Dussault mais ont complètement occulté la réponse cinglante de Le Pen... C’est à la limite de la propagande...

Si je prends un match de hockey Canadiens-Bruins et que je ne garde au montage que les buts marqués par les Bruins, je peux réussir à vous faire croire qu’ils ont gagné la partie. Alors que c’est le Canadien qui l’a emporté 8 à 3.

Voici des répliques cinglantes de Marine Le Pen que les Français n’ont pas pu entendre:

«Vous avez l’air d’avoir beaucoup de complaisance pour ces jeunes d’extrême gauche.»

«M. Couillard, c’est celui qui est allé en Arabie saoudite y’a pas très longtemps et qui est revenu en étant devenu un ami du communautarisme alors qu’il en était l’adversaire, c’est celui-là, non?»

«Et il aurait fallu quoi... pour vous plaire... que je leur offre le déjeuner? Que je les remercie peut-être d’être venus ainsi perturber une conférence de presse en effectuant des violences?»

«Vous êtes journaliste, madame, vous n’êtes pas militante. Par conséquent vous êtes obligé de faire une analyse factuelle des choses.»

"Je suis une responsable politique. Ce serait bien qu'on parle de politique. Parce que depuis le début de cette émission, j'ai l'impression d'assister à un tribunal".

"Quand on est incapable d'avoir un argument sur le fond, on utilise cette litanie, on sort la boîte à insultes et on se sert : raciste, xénophobe, etc. Et on pense comme ça qu'on discrédite l'adversaire sans avoir besoin d'échanger des idées, de confronter des arguments. C'est précisément en gros ce que vous faites depuis le début de cette émission."

«Mais qu’est-ce que ça veut dire? Vous avez l’air de débiter comme ça une série de mots sans chercher même à savoir s’ils correspondent à la moindre réalité.»

«Vous croyez très sincèrement que c’est moi qui crée la peur du terrorisme, madame, ou ce sont les 130 morts du Bataclan? Ou ce sont les six attentats qui ont eu lieu en France dans les dernières années? Vous croyez sincèrement que c’est moi qui suscite la peur?»

Ils n’ont pas gardé un seul des malaises, un seul des silences, quand Le Pen pose une question à Dussault et que celle-ci ne sait quoi répondre.

C’est d’une mauvaise foi hallucinante.

Bizarrement, ils n’ont pas gardé l’extrait où AMD lance:

«Je ne réponds pas à vos questions, madame c’est moi qui pose les questions.»

Ce à quoi Le Pen répond: «Madame le procureur si c’est vous qui posez les questions dans ces termes-là.»

Je ne prends pas la défense idéologique de Marine Le Pen. Mais occulter ses réponses, parfois très bien envoyées, c’est mentir aux téléspectateurs français sur la nature même de cette entrevue.

p.s.: Le pire c'est qu'en France, plusieurs médias pourtant respectables, ont écrit des textes basés sur le "remontage" du Petit Journal, sans jamais manifestement avoir visionné l'intégralité de l'entrevue. Vous en avez quelques exemples dans ce texte, ici.