/news/politics
Navigation

Consultations publiques fédérales sur l’accès à l’information

Scott Brison
Photo REUTERS Scott Brison

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Le fédéral sollicitera l’avis des Canadiens afin d’améliorer la Loi sur l’accès à l’information, a annoncé jeudi Scott Brison, le président du Conseil du Trésor à Ottawa, affirmant vouloir ainsi progresser sur la voie d’un gouvernement plus ouvert et plus transparent.

«Les Canadiens nous ont élus avec un mandat de rendre le gouvernement plus ouvert et plus transparent. Nous reconnaissons ultimement que l’information du gouvernement appartient aux personnes que nous servons», a déclaré le ministre Brison.

Les citoyens pourront prendre part aux consultations publiques à compter du 1er mai prochain a annoncé M. Brison dans une allocution livrée au Forum canadien du dialogue ouvert à Ottawa. En ligne ou en personne, ces audiences se tiendront jusqu’au 1er juillet. Les détails seront affichés sur le site ouvert.canada.ca.

Dans quelques jours à peine, le 6 avril, des consultations ciblées s’amorceront auprès de divers spécialistes et «chef de file», a-t-il aussi été précisé.

La modernisation de la Loi d’accès à l’information a été réclamée par différentes organisations, dont le Commissariat à l’information du Canada. Dans une sortie, en début d’année, l’organisme avait exhorté les gouvernements à faire preuve de plus de transparence, se disant préoccupé par l’absence de documents sur de nombreuses questions. Les commissaires du Canada ont demandé de créer une obligation légale qui forcerait les entités publiques à documenter leurs délibérations, actions et décisions.

«Sans documentation adéquate, les entités publiques compromettent leur capacité à prendre des décisions justifiées, à remplir leurs obligations légales et à préserver des données historiques», écrivait le commissariat.

Lors des élections fédérales, l’organisation Canadian Journalists for Free Expression (CJFE) s’était également manifestée, pressant les différents partis politiques d’éliminer les failles et les trop nombreuses exceptions qui empêchent l’accès à des informations.