/auto/security
Navigation

Pneus d’été : ne prenez pas de risques inutiles!

Coup d'oeil sur cet article

Du point de vue légal,  aucun problème puisque les pneus d’hiver sont obligatoires pour circuler sur les routes du Québec jusqu’au 15 mars seulement.

À mon avis, c’est un peu trop tôt!

Les conditions météorologiques hasardeuses que plusieurs secteurs de la province ont connues au cours des dernières semaines me donnent d’ailleurs raison à cet effet.

Même une fois le mois d’avril arrivé, il n’est pas rare d’avoir à circuler dans des conditions routières difficiles où la neige, la pluie et la gadoue forment un cocktail dangereux.

Évitez les pièges printaniers!

Afin de vous tenir loin des ennuis, mieux vaut opter pour ne pas chausser vos pneus d’été trop tôt. En effet, malgré de superbes journées printanières, les conditions routières peuvent vous piéger,  surtout en soirée lorsque les températures redescendent sous le point de congélation. L’accumulation d’eau sur la chaussée, causée en majeure partie par la fonte des bancs de neige en journée, se transforme en glace le soir et crée alors des conditions routières difficiles à prévoir.

Les résidus de calcium, de sel et de gravier épandus sur les routes durant l’hiver peuvent aussi créer des pertes d’adhérence en virage et au freinage.

De plus, lorsque la température descend au-dessous de zéro, les pneus d’été offrent beaucoup moins d’adhérence principalement à cause du caoutchouc plus dur de la bande de roulement .

Bien que l’on sait que les pneus d’hiver ont la fâcheuse manie de s’user rapidement lorsque la température du tarmac augmente, vaut mieux miser sur la prudence et garder vos pneus d’hiver quelques semaines de plus.

Conserver ses pneus d’hiver même en été?

Certains conducteurs à la recherche d’économies décideront de conserver leurs pneus d’hiver durant la période estivale. Est-ce vraiment une option intéressante?

Premièrement, on doit savoir que les pneus d’hiver sont loin d’être conçus pour rouler dans des situations où la chaussée se réchauffe radicalement. En effet, plus la chaleur augmente, plus la gomme du pneu d’hiver se ramollit, ce qui pourrait créer des pertes d’adhérence lors de freinages d’urgence ou de manœuvres d’évitement brusque. Une récente étude du CAA prouve d’ailleurs que la distance de freinage est augmentée jusqu'à 30 pour cent pour une voiture chaussée de 4 pneus d’hiver en période estivale. Voilà une statistique qui fait réfléchir!

Bien que certains produits soient très raffinés, les pneus d’hiver sont  dans la plupart des cas plus bruyants sur la route que des pneus d’été ou quatre saisons.

Quelle est l’usure de vos pneus d’hiver?

Lorsque le mécanicien effectue le changement de vos pneumatiques, n’hésitez pas à lui demander d’évaluer le degré d’usure de vos pneus d’hiver. Si ceux-ci sont trop usés pour affronter une autre période hivernale, vous pourrez en disposer directement au garage et ainsi éviter de les entreposer inutilement. Vous aurez d’ailleurs toute la saison estivale pour prévoir dans votre budget l’achat de quatre nouveaux pneus d’hiver.