/sports/hockey/canadien
Navigation

[VIDÉO] Carey Price a participé à l’entraînement avec ses coéquipiers

Carey Price
CAPTURE D'ÉCRAN TVA-SPORTS Carey Price

Coup d'oeil sur cet article

TAMPA | Sur le plan théorique, Charlie Lindgren devait monopoliser l’attention à son premier jour dans l’uniforme du Canadien. Mais, les réflecteurs ont tourné dans une autre direction avec la présence de Carey Price sur la glace du Amalie Arena.

Pour une première fois depuis le 25 novembre, date de son dernier match contre les Rangers au Madison Square Garden, Price a renoué avec ses coéquipiers à l’entraînement.

Carey Price #31 joined his Canadiens de Montréal teammates at practice for the first time since being injured.

Posted by Sportsnet on Thursday, March 31, 2016

 

Un peu plus de quatre mois après sa deuxième blessure au bas du corps, fort possiblement au genou droit, l’homme masqué du CH a bloqué des tirs qui ne provenaient pas uniquement des bâtons de Stéphane Waite ou des autres joueurs blessés du CH.

«Le retour de Carey nous a redonné des sourires, a dit le centre Alex Galchenyuk. J’étais heureux de le revoir sur la glace avec nous puisque je sais qu’il a travaillé fort pour y arriver. Il paraissait bien sur la glace, il n’est pas le meilleur gardien au monde par hasard. Ça faisait du bien de décocher des tirs contre lui.»

Après la visite à Tampa, il restera seulement quatre matchs à cette saison misérable du Tricolore. D’ici les 10 prochains jours, le gagnant du trophée Hart et Vézina aura comme objectif d’obtenir au moins un départ.

À ce sujet, Michel Therrien n’a fait aucune promesse.

«Je n’ai pas encore parlé à Carey, je ne sais pas encore s’il pourra jouer, a affirmé l’entraîneur en chef. Je peux vous dire qu’il s’entraîne très fort, que ce soit sur la patinoire ou à l’extérieur. C’est pour jouer cette année. Il ne s’entraîne pas pour le camp l’an prochain.»

À petites doses

À une extrémité de la patinoire, il y avait Mike Condon, le gardien partant face au Lightning. À l’autre bout, il y avait Price et Lindgren, ce gardien fraîchement débarqué dans l’entourage du CH après une carrière de trois saisons avec les Huskies de St. Cloud State.

Même s’il partageait son filet avec Lindgren, Price a reçu plusieurs tirs pour son premier véritable entraînement en plusieurs mois. Max Pacioretty et Galchenyuk ont toutefois admis qu’ils ont joué de prudence avec leur gardien étoile.

«Je ne voulais pas décocher des tirs trop puissants et je ne visais pas trop les coins, a reconnu le capitaine. Je crois que plusieurs joueurs avaient un peu peur. Carey a vu plus des tirs sur ses jambières. Nous n’avons rien fait de trop fou contre lui, mais plus il aura d’entraînements dans le corps, plus il recevra de bons tirs. C’était bon pour lui de prendre le rythme d’un entraînement, c’est différent de patiner seul.»

« Il n’aimerait pas ça entendre que nous prenions des tirs faciles contre lui, a renchéri Galchenyuk. Mais, j’ai eu le même réflexe. Je n’ai pas trop mis de poids à mon premier tir. Je me dégênais un plus l’entraînement se déroulait.»

Une présence apaisante

S’il n’y a toujours pas une date d’encerclée au calendrier pour son retour, Price a déjà une influence positive dans le vestiaire.

«Juste par sa présence c’est un leader, a rappelé Therrien. C’est un joueur très important pour notre équipe, on l’a constaté cette saison. Le fait qu’il soit là, sur la route avec l’équipe, c’est encourageant.»

«Il est un grand leader pour notre équipe, a ajouté Galchenyuk. Il a beaucoup de caractère, mais il est aussi très calme. Ça fait du bien de le voir dans l’entourage de l’équipe pour un voyage.»

  • Price n’a pas rencontré les médias après l’entraînement.