/sports/hockey
Navigation

La première aux Dynamiques

Sainte-Foy prend l’avance 1-0 dans la série finale face aux Lions

David Richard (en blanc, à gauche) a inscrit les deux derniers buts des Dynamiques, procurant du même coup la première 
victoire à son équipe vendredi. 
PHOTO ROBY ST-GELAIS David Richard (en blanc, à gauche) a inscrit les deux derniers buts des Dynamiques, procurant du même coup la première victoire à son équipe vendredi. 

Coup d'oeil sur cet article

Un but de David Richard tard en troisième période a guidé les Dynamiques du cégep de Sainte-Foy vers un gain de 4 à 2 sur les Lions du Collège St. Lawrence vendredi soir, lors du premier match de la finale de la Ligue de hockey collégial masculin.

Richard a dénoué l’impasse avec un peu moins de cinq minutes à écouler au tableau indicateur du complexe sportif de L’Ancienne-Lorette en avantage numérique, permettant aux siens de se forger une avance de 1-0 dans cette confrontation toute régionale au meilleur de cinq rencontres.

La finale se transportera demain, à 13 h 30, au PEPS de l’Université Laval.

Richard a cloué le cercueil des Lions quelques minutes plus tard en profitant d’un autre jeu de puissance.

Il s’était aussi fait complice du but égalisateur des Dynamiques au premier tiers. Les Dynamiques avaient perdu les quatre duels contre leurs rivaux du collège anglophone en saison régulière.

«L’avantage numérique est allé de gros buts à des moments opportuns. C’était un bon match de finale et un bon spectacle. On n’avait pas discuté avec les gars des quatre défaites, ça avait été quatre matchs serrés, mais c’est toujours plus plaisant de partir à 1-0 que 0-1», a réagi l’entraîneur-chef des gagnants, Christian LaRue.

David Richard (en blanc, à gauche) a inscrit les deux derniers buts des Dynamiques, procurant du même coup la première 
victoire à son équipe vendredi. 
PHOTO ROBY ST-GELAIS

« On reste calme »

Pas question toutefois de pavoiser pour la troupe de Sainte-Foy. «Ça a fini 4 à 2, mais c’est comme s’il n’y avait pas deux buts d’écart. On va avoir la même approche [pour le deuxième match]. On reste calme et on a des ajustements à effectuer», a poursuivi LaRue, qui a salué le boulot de son gardien Philippe Gatien, auteur de 22 arrêts.

Les Lions ont bousillé quatre jeux de puissance. Ils se sont butés à un Gatien en pleine possession de ses moyens dans leurs meilleurs élans offensifs, Mathieu L’Espérence goûtant à sa médecine de la mitaine au début du troisième engagement. «Les deux punitions ont fait mal. Ils ont été la meilleure équipe sur la glace», a analysé le pilote des Lions, Guy Chouinard.

Des ajustements

Les Lions n’ont pas l’intention de ruminer cette défaite bien longtemps. Surtout que le temps presse déjà en raison du format trois de cinq.

«On est capables de jouer mieux qu’on ne l’a fait. Il va falloir être meilleurs. On n’a pas le choix de passer à autre chose. Il y aura des ajustements à apporter», a souligné le vétéran entraîneur.

En vitesse

Sainte-Foy était privée de son gardien Gabriel Morency, rappelé par l’Océanic de Rimouski en raison de la blessure de Louis-Philip Guindon.