/news/society
Navigation

Débat houleux sur les armes à Tout le monde en parle: Guy Morin se vide le coeur

Débat houleux sur les armes à Tout le monde en parle: Guy Morin se vide le coeur
Photo Tout le monde en parle

Coup d'oeil sur cet article

À la suite de sa participation au débat sur le contrôle des armes à Tout le monde en parle dimanche soir, le vice-président du collectif Tous contre un registre québécois des armes à feu, Guy Morin, s’est vidé le cœur en entrevue avec Mario Tremblay, sur les ondes d’Énergie.

Si plusieurs ont reproché à Tout le monde en parle d’avoir pris toutes les allures d’un diner de cons dimanche, M. Morin se trouvant seul pour défendre sa position, le militant a plutôt trouvé, lundi, un allié du côté de l’animateur, Mario Tremblay.

Guy Morin est revenu sur la manière dont s’est déroulé l’enregistrement du débat et a envoyé quelques flèches à Tout le monde en parle.

Voici d'abord quelques citations à retenir de Guy Morin:

1. «Je suis rendu l’ennemi public numéro un de la clique du Plateau.»

2. «Si on n’allait pas faire cette entrevue-là, c’était Nathalie Provost [du regroupement Poly se souvient] qui y allait seule. Alors tant qu’à ça, on voulait aller dire notre mot.»

3. «On savait qu’on s’en allait dans un terrain glissant, qu’il n’y aurait pas grand monde de notre bord.»

Débat houleux sur les armes à Tout le monde en parle: Guy Morin se vide le coeur
Tout le monde en parle

4. «L’amuseur de foule n’était pas de notre bord. Quand Mme Provost disait quelque chose, il faisait les signes qu’il faut pour que les gens applaudissent.»

5. «Je ne regrette rien. On a aidé notre cause. Ça fait 20 ans que les gens qui militent pour le contrôle des armes font un monologue. Ils viennent de s’apercevoir que là, il y a du monde qui veut parler des vraies choses.»

6. «L’amuseur de foule disait au monde de faire “non non non” de la tête. Il disait de huer quand c’est le temps de huer. Disons que c’était rare que ça allait dans les deux sens...»

7. «L’entrevue a duré 50 minutes. Je suis très satisfait du montage.»

8. «Les questions des autres invités étaient toujours vers moi. Mme Provost pouvait dire n’importe quoi sans se faire interrompe, pas moi.»

9. «Tout le monde en parle, c’est un show. Ce n’est pas une place pour faire un débat.»

«Guy A. Lepage est plus dangereux que ce qu’il dénonce»

Peu après l’entrevue, l’animateur Mario Tremblay est revenu sur le tweet de Guy A. Lepage qui a créé la controverse à Québec cette semaine, et il n'a pas été tendre avec l'animateur de Tout le monde en parle. 

«Guy A. Lepage s’en vient tant qu’à moi plus dangereux que ce qu’il dénonce, commente-t-il. Les radios de Québec dont il parle, les radios poubelles, elles n’existent plus.»

Affirmant ensuite que Montréal se dirige vers l’extrême gauche et que Tout le monde en parle est un très bon véhicule pour ce mouvement, il conclut: «Guy A. a beaucoup plus de pouvoir que les gens qu’ils dénoncent. Il est en train de booster un clivage entre Montréal et le reste du Québec.»


Pour écouter l'entrevue en entier, c'est ici: