/news/currentevents
Navigation

Manifestation contre l'importation de lait diafiltré en Montérégie

glass of milk on wooden table
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

DELSON – Des producteurs laitiers de la Montérégie réunis à Delson mardi ont lancé un cri d’alarme et demandé à Ottawa de bloquer la route à l'importation de lait diafiltré.

Le lait diafiltré, qui provient des États-Unis, est un lait ayant été filtré à plusieurs reprises pour obtenir un produit ultra protéiné. Au Canada, il est utilisé dans la fabrication de yogourt ou de fromage.

Les producteurs laitiers qui manifestaient ont soutenu que l'importation du lait diafiltré cause des pertes partout au pays, dont en Montérégie.

«Sur ma ferme, je dois perdre environ un 9000 $ à 10 000 $ par mois. Dans le fond, les coûts de production restent les mêmes, le 9000 $ à 10 000 $, c’est le profit qu’on perd», a déploré Mario Parent.

Son fils Michel, qui souhaite reprendre l'entreprise familiale, ne voit également pas ces importations d'un bon œil.

«Si ça continue de même, il va y avoir de plus en plus de lait diafiltré qui va rentrer, alors la marge de manœuvre va devenir bien plus mince», a-t-il dit dans le stationnement d’une place d’affaires de Delson, où les producteurs avaient amené des vaches pour marquer le coup.

Les Producteurs de lait du Québec ont récemment réclamé une solution «rapide» et définitive au problème d’importation du lait diafiltré et des isolats de protéines laitières (IPL). L’organisation a ainsi dénoncé l’importation au pays d’ingrédients laitiers qui ne sont pas assujettis aux tarifs douaniers en raison de «failles du classement tarifaire» permettant de «contourner les limites d’importation».