/lifestyle/food
Navigation

La route du rhum!

Arcade Fire
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Attendu depuis des mois par leurs fans et les amoureux de la cuisine haïtienne, Agrikol, le restaurant de Régine Chassagne et de Win Butler, membres du groupe musical Arcade Fire, crée le buzz. On y trouve cuisine haïtienne et rhum, boisson mythique de l’île avec le fameux Barbancourt.

Pour les aider dans cette tâche de restauration, ils se sont associés, me dit-on, à Roland Jean et Jen Agg, déjà propriétaires du resto The Black Hoof, Rhum Corner et Cocktail Bar, à Toronto.

Style de restaurant

Dépaysement total, dès ­l’entrée. C’est impressionnant comme le décor nous transporte. On est conquis au premier regard. C’est un sentiment rare. On peut dire que de ce côté-là, c’est très réussi. Côté cuisine, le plaisir est moins évident...

Décor

Un coup de cœur instantané! Cette petite bâtisse blanche de la rue Amherst est magnifiquement transformée. Haut plafond dû à l’ouverture de l’étage et de l’installation d’une belle mezzanine. La couleur règne, du vert, du blanc, des fresques, des fleurs, des feuillages... C’est très joli, c’est très bien fait et avec goût!

 

Arcade Fire
Photo Thierry Daraize

Ambiance

La fête est dans les yeux des convives, la musique est formidable, les cocktails sont très bons et la gentillesse des serveurs et des serveuses aide à s’y sentir bien. Installez-vous au bar pour manger et pour prendre un cocktail. Vous verrez la petite presse à canne à sucre pour en récolter le jus afin de faire des cocktails maison. Tout cela rend l’atmosphère vraiment ludique et charmante comme tout.

Clientèle

Nous avons donc décidé d’y ­aller dès l’ouverture à 18 h. Lorsque nous sommes arrivés devant le restaurant, il y avait déjà une quinzaine de personnes qui attendaient dehors l’ouverture des portes. Ça vous donne une idée de la popularité du lieu. Il faut dire aussi qu’ils ne ­prennent pas de réservations.

Le repas

Les entrées ne nous inspiraient pas trop. Nous nous réservons donc pour les plats principaux. Voici un exemple des entrées proposées. Pâté chaud, bananes pesées (plantain – présentes dans les assiettes des plats principaux), riz avec pois (présents également dans les assiettes de plats principaux), salade d’avocat, macaroni au gratin.

Ceviche de lambi et le fameux griot. Un ami de mon invité, assis plus loin, est venu nous dire après son repas qu’il était bien déçu du griot. Il en profite même pour me donner des adresses de cuisine haïtienne authentique, me dit-il... Donc, on choisit finalement les acras. Ils sont bien ­croquants en surface, mais sans réelle saveur marquante. Cela nous déconcerte un peu. En fait, le goût est complètement neutre, ne cherchez pas de morue, il n’y en a pas. Habituellement, cela se fait avec ou sans morue. Je ­m’attendais avec. Bref, déçu!

Queue de bœuf, sauce aux pois. La viande est un peu ferme, c’est bien dommage, car la saveur est bonne. La sauce aux pois noirs est un peu piquante, mais pas brûlante.

Chèvre avec ­légumes. En fait, un braisé de viande de chèvre et de légumes pas vraiment identifiable. C’est un peu surcuit tout ça. La polenta blanche en accompagnement est fade, manquant de sel. Les bananes plantains frites en accompagnement étaient fades et sèches aussi.

Poulet à la noix de cajou. Une assiette bien garnie de riz, le poulet est cuit comme il se doit, ça manque toutefois de parfums en bouche. Je trouve cela encore trop neutre.

Un pain patate pour dessert, trop envahissant en épices. Je me demande s’il n’y avait pas plus de cinq épices. Les raisins macérés, eux, sont délicieux.

Le service

Adorable en tous points. Tout le monde explique bien, le plaisir de recevoir est évident.

Carte des vins

Une formule de rhum Barbancourt proposé en bouteille, en demie ou en quart. Servi avec un morceau de lime, jus de canne à sucre fraîchement extrait devant vous et sirop de sucre de canne. Super!

AGRIKOL

★★1/2

Coup de toque

Ambiance, musique, décor et cocktail vous font immédiatement voyager. Bravo!

Coup de torchon

Une cuisine réchauffée... Ça marche pour certains plats, mais pas pour tout, surtout pas pour la banane plantain!

Combien ça coûte ?

Une trentaine de dollars par personne selon votre appétit.

L’adresse

1844, rue Amherst, Montréal

H2L 3L6