/24m/urbanlife
Navigation

Des moutons dans Rosemont

«Ça servira beaucoup de moyen d’éducation auprès de la population [...] et en même temps ce sera utilitaire pour tondre une partie de la pelouse de nos parcs, précise le maire de l’arrondissement, François W. Croteau.
PATRICK GEORGES/24H/AGENCE QMI «Ça servira beaucoup de moyen d’éducation auprès de la population [...] et en même temps ce sera utilitaire pour tondre une partie de la pelouse de nos parcs, précise le maire de l’arrondissement, François W. Croteau.

Coup d'oeil sur cet article

Une quinzaine de moutons s’installent à Montréal cet été pour tondre l'herbe du parc du Pélican et du parc Rosemont.

L'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie va accueillir le projet à vocation éducative de «Biquette à Montréal».

Les élus de Rosemont croient qu'il s'agit d'une bonne façon de renouer avec l'agriculture.

Biquette à Montréal souhaite combiner le concept d'écopâturage - comme il s'en fait ailleurs dans le monde, notamment à Paris et à Lyon - à des activités pédagogiques pour permettre aux citadins de renouer avec la vie agricole et recréer les liens que l'urbanisation a brisés.

L'organisme compte aussi offrir des activités d'animation et de sensibilisation auprès des familles, des camps de jour et des citoyens désireux de renouer avec les activités agricoles.

«Ça servira beaucoup de moyen d’éducation auprès de la population [...] et en même temps ce sera utilitaire pour tondre une partie de la pelouse de nos parcs, précise le maire de l’arrondissement, François W. Croteau.

C'est une ferme de Mont-Laurier dans les Laurentides qui laissera partir ses moutons pour la grande ville. Biquette à Montréal a mis au point un partenariat avec Terra Perma pour la réalisation de la bergerie, à Montréal