/sports/others
Navigation

Force et discipline

Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas a remporté le prix d’athlète par excellence en sport ­individuel au niveau universitaire québécois en 2014 et 2015.
Photo courtoisie Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas a remporté le prix d’athlète par excellence en sport ­individuel au niveau universitaire québécois en 2014 et 2015.

Coup d'oeil sur cet article

Grand gaillard de plus de 6 pi, Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas est loin de s’en laisser imposer lorsqu’il se retrouve avec un disque entre les mains! Notre 17e finaliste de la 10e édition du programme Bourses d’études jeunes athlètes du Journal de Montréal, Journal de Québec et RBC a d’ailleurs fracassé un record provincial au lancer du disque en 2014.

1. D’où vient ton intérêt pour ­l’athlétisme?

Grandement intéressé par cette discipline, j’ai commencé l’athlétisme à ma première année du secondaire et je suis «tombé en amour» avec le lancer du poids. L’été suivant, grâce à mon inscription au club civil et au camp de jour d’athlétisme, je me suis découvert un intérêt pour le lancer du marteau, puis j’ai finalement développé une réelle passion pour les trois types de lancer. Cela m’a notamment amené à battre deux records provinciaux dans mon groupe d’âge au lancer du poids et du disque, et à remporter deux médailles d’argent lors de ma première participation au Championnat canadien.

2. Quelles qualités as-tu développées avec la pratique de ton sport?

La qualité la plus importante que j’ai développée est la discipline. Lorsqu’on doit jumeler études et sport tout en conservant du temps pour sa vie sociale, il faut apprendre à bien gérer son temps. J’ai également appris à me dépasser constamment, car je crois que lorsqu’on fait quelque chose, il faut bien le faire.

3. Quel est le plus grand défi que tu as relevé à ce jour sur le plan sportif?

Mon plus grand défi a été d’apprendre à gérer la pression. Quand je lance, je suis seul. Alors si quelque chose ne se déroule pas bien, je suis l’unique responsable.

4. Quelles sont tes prochaines grandes compétitions?

Le prochain Championnat du monde universitaire arrive à grands pas. J’aimerais donc être de la partie et prendre part à la finale de ce grand événement. Je souhaite également participer aux prochains Jeux de la Francophonie, en 2017, au sein de l’équipe canadienne.

5. As-tu déjà songé à tout laisser ­tomber?

Je n’y ai pensé qu’une seule fois à la suite d’un désaccord avec un de mes entraîneurs au sujet de mon rôle d’athlète. Sinon, s’il m’arrive de vivre un échec en compétition ou une mauvaise semaine d’entraînement, je ne cherche pas à abandonner. En général, j’ai même hâte à mon prochain entraînement de lancer pour me reprendre!

6. Qu’est-ce qui t’a amené à étudier en médecine?

Après avoir pris part à un cours de médecine sportive durant mes études en ­kinésiologie, j’ai réalisé que j’adorais cette discipline et que je voulais en apprendre davantage sur le sujet. C’est donc une des raisons pour lesquelles j’ai décidé de m’inscrire au programme de médecine.

7. Quels sont tes objectifs ­professionnels?

Pour l’instant, je profite de mes années d’études en médecine afin d’en apprendre le plus possible et faire un bon choix de spécialisation pour le futur. La physiatrie m’intéresse, tout comme la cardiologie, la pneumologie ou encore la médecine de famille.

8. Sur le plan scolaire, quel est le plus grand défi que tu as relevé?

En médecine, nous n’avons qu’un gros examen en fin de session qui compte pour 100 % de la note du cours. Cette semaine d’examens représente donc tout un défi en termes d’études et de stress.

9. Comment arrives-tu à conserver un certain équilibre entre les différentes sphères de ta vie?

L’équilibre fait partie de ma personnalité. Puisque je tiens à performer dans tout ce que j’entreprends, je fais les ­efforts néces­saires pour y arriver.

10. Quelles sont tes matières ­préférées?

En plus de mon intérêt pour la cardiologie et la pneumologie, j’ai vraiment ­apprécié les cours sur les systèmes ­neurologique et locomoteur.

Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas

Marc-Antoine Lafrenaye-Dugas a remporté le prix d’athlète par excellence en sport ­individuel au niveau universitaire québécois en 2014 et 2015.
Photo courtoisie
  • Âge : 24 ans
  • Sport : Athlétisme (lancer du disque, poids, marteau et marteau lourd)
  • Classification : élite
  • Établissement scolaire : Université de Sherbrooke
  • Moyenne : 3,46/4,3
  • Programme d’études : Médecine
  • Objectif sportif : Participer aux Jeux olympiques de 2020

3 performances remarquables

2015

Championnat provincial

Niveau : provincial

Résultat : 1re position, lancer du disque


2015

Championnat canadien

Niveau : national

Résultat : 3e position, lancer du disque


2015

Grands Jeux panaméricains

Niveau : international

Résultat : 9e position, lancer du disque

Questions en rafale

Un athlète qui m’inspire

Louis Cyr. Pour son histoire, ses exploits et aussi parce que c’était un Québécois.

Un rituel avant une compétition

J’ai un peu honte de l’avouer, mais j’aime bien manger un hamburger et boire une bière la veille de mes compétitions. Ça me permet de me détendre, de diminuer mon stress et de profiter du moment.

Ce qui m’enrage à coup sûr

Le respect est une valeur très importante pour moi. Je crois qu’on peut tout dire, mais qu’il existe des façons de le dire et d’agir.