/misc
Navigation

Washington... et Pittsburgh

NHL/
Photo USA Today Sports Alex Ovechkin et Sidney Crosby ont grandement contribué au succès de leur équipe cette saison.

Coup d'oeil sur cet article

Il ne fait aucun doute que les Capitals de Washington auront marqué la saison 2015-16 de la Ligue nationale.

Ils ont été dominants du début à la fin, même si, après avoir accédé aux séries éliminatoires pratiquement un mois avant la fin du calendrier, on a senti une baisse de régime.

Les Capitals seront les grands favoris pour gagner la coupe Stanley. C’est une équipe qui n’a pas beaucoup de faiblesses, elle mise sur un marqueur de premier plan, Alexander Ovechkin. La saison a aussi été marquée par l’éclosion d’Evgeni Kuznetsov. En défense, Braden Holtby a été formidable. Barry Trotz a vraiment transformé les Capitals en mettant beaucoup l’accent sur la collectivité.

Par contre, s’il y a une formation qui capte l’attention depuis environ deux mois, c’est les Penguins de Pittsburgh. Alors que plus rien ne fonctionnait, on se demandait s’ils seraient du tournoi printanier. Or, un changement derrière le banc les a transformés au point qu’on doit les prendre très au sérieux lors des séries éliminatoires. Évidemment, tout dépend de l’état de santé de Marc-André Fleury. J’ai noté que, depuis son absence, on a utilisé Matthew Murray, le gardien sur qui les Penguins fondent de grands espoirs.

Mike Sullivan a fait un travail colossal avec cette équipe. Il a changé la philosophie de l’organisation, il a convaincu les joueurs qu’il avait un système intéressant et approprié pour eux. Il leur a proposé un système basé sur l’attaque.

Ils ont acheté... avec les résultats qu’on connaît.

Les Penguins ont terminé la saison sans Fleury et Evgeni Malkin. Pourtant, ça n’a rien changé à l’intensité et à l’implication manifestées par les joueurs de l’équipe. Ils ont continué à empiler les victoires.

En cours de route, Sullivan a amené avec lui des joueurs de la formation de la Ligue américaine, des joueurs rapides, des joueurs que l’entraîneur connaissait bien et il savait quel rôle leur confier. À cela s’ajoutent deux acquisitions importantes: Carl Hagelin et Trevor Daley.

Le défenseur qui avait été obtenu par les Blackhawks au cours de l’entre-saison n’a jamais pu convaincre Joel Quenneville qu’il avait l’étoffe d’un défenseur fiable, capable de compétitionner à un très haut niveau. À Pittsburgh, il évolue maintenant avec Kristopher Letang depuis la perte d’Olli Maatta et il connaît beaucoup de succès.

Trophées

Il reste que les succès de cette formation reposent sur les performances de Sidney Crosby et de Kristopher Letang. Il faudra prendre en considération la candidature de Letang pour le titre du meilleur défenseur de la Ligue nationale. Ses statistiques et l’impact qu’il exerce au sein de son équipe lui confèrent ce droit.

Puisque je viens d’aborder le sujet des honneurs individuels, je voudrais m’arrêter sur le dossier Artemi Panarin. Plusieurs soutiennent qu’à 24 ans il a déjà du vécu, qu’il jouait, l’an dernier, dans un circuit professionnel, la KHL, bref, qu’on devrait plutôt accorder plus d’attention aux autres jeunes joueurs du circuit.

Panarin le mérite

Je regrette, mais il y a un règlement dans la Ligue nationale et tant qu’on ne le modifiera pas, Panarin mérite amplement le titre de meilleur joueur de première saison dans la Ligue nationale. Il a été phénoménal pendant toute l’année, à l’exception de trois semaines où il a éprouvé des ennuis, sans doute en raison de la fatigue. Mais, dans l’ensemble, n’a-t-il pas été un joueur de haut niveau?

Et le trophée Hart?

Les candidats sont nombreux. Je vous mentionnais Letang... Peut-être devrait-il être ajouté à la liste des joueurs qui ont largement contribué aux succès de leur équipe. Crosby également. Patrick Kane avec les Blackhawks. Mais, peut-on aller contre Braden Holtby, le gardien des Capi­tals?

Un fait est certain, les prochaines semaines seront pleines de surprises et de bouleversements. Les séries éliminatoires s’ébranlent mercredi et, déjà, dès la première ronde, il faut prévoir que quatre bonnes formations, de très bonnes formations, seront écartées de la compétition.

Ça promet!

 

Les gardiens malmenés

Incroyable, le nombre de gardiens qui ont passé plusieurs semai­nes à l’infirmerie cette saison.

Carey Price, en particulier. Analyser la saison du Canadien comporte bien des interrogations. Les décideurs de l’organisation se sont déjà penchés sur les événements de la saison, donc, ils auront sûrement des solutions afin de résoudre les problèmes éprouvés par l’équipe.

Outre Price, Mike Smith, des Coyotes, a raté deux mois. Jack Allen, des Blues, a été sur la touche pendant quelques semaines.

Fredrick Andersen, des Ducks, est sur la liste des blessés. Marc-André Fleury souffre d’une commotion cérébrale. Et Corey Crawford, des Blackhawks, n’a pas joué depuis trois semaines.

Le métier de gardien est de plus en plus exigeant en raison de la pari­té et aussi du gabarit des attaquants, qui ne se gênent pas pour foncer au filet...

La déception

Je m’attendais à une meilleure saison des Oilers d’Edmonton. Après tout, ils venaient de recruter le meilleur joueur de l’encan des joueurs amateurs, un surdoué de surcroît, Connor McDavid, et on avait apporté plusieurs changements au niveau administratif.

Je ne pensais pas que les Oilers avaient les effectifs pour participer aux séries éliminatoires, mais je croyais sincèrement qu’ils batailleraient jusqu’à la toute fin dans l’espoir d’accéder aux séries.

Dans un nouvel amphithéâtre l’an prochain, peut-être que ça va s’améliorer, surtout si des changements majeurs interviennent pendant l’entre-saison.