/news/health
Navigation

Avortement sélectif des filles: une pratique répandue dans la communauté indienne au pays?

foetus
Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Les Canadiennes d’origine indienne qui ont au moins deux enfants donnent naissance à plus de garçons que la moyenne et les avortements sélectifs pourraient en être la cause, soutiennent deux études publiées dans le Canadian Medical Association Journal.

Les Canadiennes d’origine indienne qui ont au moins deux enfants donnent naissance à plus de garçons que la moyenne et les avortements sélectifs pourraient en être la cause, soutiennent deux études publiées dans le Canadian Medical Association Journal.

Selon une première étude, entre 1990 et 2011, les mères canadiennes ont accouché d’environ 105 garçons pour chaque tranche de 100 filles, ce qui est conforme à la moyenne mondiale qui oscille entre 103 et 107 garçons pour 100 filles.

Or, chez les Canadiennes d’origine indienne, plus le nombre de naissances est élevé, plus la proportion de garçons grimpe. À leur troisième enfant, ces femmes ont en effet donné naissance à 138 garçons pour 100 filles.

326 gars pour 100 filles

En Ontario, entre 1993 et 2012, environ 105 garçons sont nés pour chaque 100 filles. Chez les mères ontariennes d'origine indienne, qui avaient déjà accouché de deux filles, le ratio passe à 196 gars pour 100 filles et à 326 gars pour 100 filles pour celles qui avaient subi un avortement avant leur troisième grossesse.

Comme le rappelle l’auteur principal de l’étude, Marcelo Urquia, de l'hôpital St. Michael's de Toronto, il est illégal de pratiquer l’avortement sélectif au Canada.

Or, dès la 14e semaine de grossesse, l'échographie permet de révéler le sexe du foetus et, à ce stade, les femmes peuvent encore prendre la décision de se faire avorter.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.