/news/politics
Navigation

Véronyque Tremblay a changé son fusil d’épaule et votera pour un registre des armes à feu

Avant de se lancer en politique, l’ex-journaliste s’était ouvertement prononcée contre la création d’un registre.

Véronyque Tremblay a changé son fusil d’épaule et votera pour un registre des armes à feu
Simon Clark/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La députée de Chauveau, Véronyque Tremblay, admet avoir perdu «sa bataille» et votera pour le registre des armes à feu.

«Je vais voter, selon la décision de mon caucus. La décision a été prise en équipe. Ça c’est clair», a-t-elle indiqué dans une entrevue à CHOI Radio X mercredi.

Avant de se lancer en politique, l’ex-journaliste s’était ouvertement prononcée contre la création d’un registre. Le premier ministre Philippe Couillard lui aurait clairement fait savoir «qu’il ne reculerait pas». Il ne permettra pas à ses troupes de voter librement sur le projet de loi 64 qui prévoit l’immatriculation des armes.

«Je me suis levée à plusieurs reprises au sein du caucus pour défendre mon point. Je peux vous dire que je l’ai défendu correctement et souvent. [...] Je pense que je ne pouvais pas faire plus que ce que j’ai fait au sein du caucus. Je suis contente de ce que j’ai fait», a-t-elle plaidé en ajoutant qu’elle se sent «à l’aise» de se rallier à ses collègues.

«C’est une décision qui avait été prise par l’ensemble des partis et tous les députés à l’Assemblée nationale, avant même que moi, je fasse le saut en politique.»

De plus, la députée croit que ses interventions au sein du caucus permettront la création d’un meilleur registre.

«En politique, on gagne des batailles et on en perd. C’est vrai. Je suis honnête avec vous. Mais quand on sait qu’on a perdu, il faut continuer à se défendre pour aller chercher le meilleur quand même. C’est ce que j’ai fait.»