/news/politics
Navigation

Le NPD glisse au quatrième rang au Québec

Depuis que le parti a montré la porte à son chef Thomas Mulcair, le NPD a perdu la moitié de ses appuis au Québec.

Canada's New Democratic Party leader Tom Mulcair gives his concession speech after Canada's federal election in Montreal
Photo REUTERS

Coup d'oeil sur cet article

Un nouveau sondage Abacus Data publié jeudi montre que le Nouveau Parti démocratique (NPD) ne récolte guère plus que l’appui d’un Québécois sur 10 depuis le rejet de Mulcair.

Réalisé dans les jours suivant le congrès d’Edmonton, où les militants ont montré la porte à leur chef Thomas Mulcair, l’enquête de la firme de sondage met le parti de gauche au quatrième rang des intentions de vote au Québec, avec 12 % d’appuis, derrière les conservateurs de Rona Ambrose, qui obtiennent 15 % d’intentions de vote.

Depuis le dernier coup de sonde d’Abacus au Québec, en mars dernier, le NPD a perdu la moitié de ses appuis dans la province, alors que le parti était toujours deuxième dans le cœur des Québécois.

Le ressac de la vague

La déconfiture orange profite à tous les partis, surtout au Parti libéral, qui obtient l’appui de presque un Québécois sur deux (47 %, soit 11 points de pourcentage de plus que son résultat électoral).

Le Bloc québécois en profite pour se hisser au second rang, loin derrière, à 21 % (5 points de plus qu’aux élections).

Il y a moins de 8 mois, le NPD était pourtant la force dominante au Québec, avec 47 % d’appui, toujours selon Abacus.

Sur le plan canadien, le NPD et le Parti conservateur perdent tous les deux du terrain au profit des libéraux, qui dominent largement avec 49 % des intentions de vote. Le NPD a perdu plus du tiers de son électorat depuis les élections.

Avril 2016
Canada's New Democratic Party leader Tom Mulcair gives his concession speech after Canada's federal election in Montreal
Mars 2016
Canada's New Democratic Party leader Tom Mulcair gives his concession speech after Canada's federal election in Montreal


 

Élections octobre 2015
Canada's New Democratic Party leader Tom Mulcair gives his concession speech after Canada's federal election in Montreal