/travel/destinations
Navigation

5 conseils de voyage pour tailles fortes

People with luggage
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Avoir un excès de poids peut s’avérer un véritable handicap quand on a la passion des voyages et qu’on refuse de dépenser une fortune pour son confort. La blogueuse et auteure du Manuel des routards Taille plus, Édith Bernier, a toutefois la réponse à 5 problèmes courants. Voici ses conseils.

1. Les déplacements. Bien sûr, on peut pointer du doigt les avions dont l’espace entre les sièges se réduit comme peau de chagrin, mais il n’y a pas qu’à leur bord que le problème d’espace se fait criant. Édith mentionne les déplacements à destination, où il faut parfois s’entasser dans de petits autobus surchargés.

Son conseil: «Il faut se montrer ouvert, admettre qu’on a du poids en trop et ne pas tenter de faire semblant qu’il n’en est rien. Parfois, lors de l’enregistrement, je demande gentiment s’il serait possible de me placer près d’un siège inoccupé. J’explique que ça évitera aux personnes assises près de moi d’être incommodées.»

2. Les bagages. Entrer deux paires de jeans, deux chemisiers, un pyjama et une robe, tous taille plus, dans une valise exigera beaucoup plus d’espace que si ces vêtements étaient de petite taille. Comme les exigences sur le poids des bagages sont les mêmes, que faire?

Son conseil: «Il faut se montrer créatif. Je porte les vêtements plus lourds et, dans ma valise, j’essaie de mettre des vêtements dont je pourrai me débarrasser en route. [...] J’ai déjà fait un voyage de deux semaines et demie dans un pays froid avec seulement le bagage d’avion. Bien sûr, je lave mes vêtements afin de les ­porter plusieurs fois.»

3. Les vêtements. Il n’est déjà pas facile de trouver de jolis vêtements en taille forte, alors qu’en est-il des vêtements de voyage ou de sport?

Son conseil: «Il y a bien sûr des boutiques qui se spécialisent dans les grandes tailles [...], mais il faut aussi oser. Il m’arrive de magasiner dans la ­section homme et d’y trouver des trucs pouvant très bien convenir à une femme.»

4. La réaction des gens. Inutile de le nier, la personne en surpoids vivra parfois des situations difficiles.

Son conseil: «Il faut faire la paix avec son image. C’est essentiel si l’on veut profiter de son voyage. Cultiver la zénitude, quoi!»

5. La santé. De nombreuses personnes en surpoids ont également d’autres problèmes, comme le diabète, par exemple. Aussi, elles transpirent davantage et ­peuvent souffrir de maux de pieds ou de douleurs articulaires (genoux, chevilles, hanches).

Son conseil: «Si l’on prévoit de faire un voyage, il serait bien de commencer par marcher un peu chaque jour. Il faut également apporter une trousse de premiers soins personnalisée. Pour cela, il suffit d’une consultation auprès d’un pharmacien. Attention cependant de ne lui cacher aucun petit bobo.»

Pour davantage de conseils, The Plus-Size Backpacker; www.psbackpacker.com.

 

Une agence de voyages spécialisée

Ce n’est pas tout le monde qui, comme Édith, veut partir seul. Pour ces derniers, elle donne l’adresse d’une agence américaine, Abundant Travel, qui organise des voyages entièrement adaptés aux personnes ayant un surplus de poids.

Pour éviter les irritations

Quand on a un surpoids, il est fréquent que les cuisses se frottent lorsqu’on porte une robe ou des shorts. À la longue, ça irrite et ça peut faire très mal. Si l’on veut marcher longtemps, on peut utiliser une crème pour la peau, sans parfum et non grasse. Certains s’enduisent plutôt les cuisses de poudre pour bébé. D’autres enfin portent constamment des cuissards de vélo.