/sports/others
Navigation

L’audace au service du talent

Océane Fillion se taille peu à 
peu une place de choix sur les 
scènes nationale et internationale.
photo courtoisie Océane Fillion se taille peu à peu une place de choix sur les scènes nationale et internationale.

Coup d'oeil sur cet article

Océane Fillion, 17 ans, raffole de tout ce qui touche à la planche à neige! Malgré les dangers et les risques de blessures, notre 19e finaliste de la 10e édition du programme Bourses d’études jeunes athlètes du Journal de Montréal, du Journal de Québec et de RBC est loin de craindre les ­sensations fortes que lui procure sa discipline sportive.

1. Depuis quand pratiques-tu la planche à neige ?

Mon père m’a initiée au ski lorsque j’avais 3 ans. Dès mes premières descentes, je voulais toujours aller plus vite et explorer les sous-bois. À l’âge de 6 ans, j’ai troqué mes skis pour une planche à neige et, à partir de cet instant, ma nature casse-cou m’a rapidement guidée vers le parc à neige. J’ai participé à ma toute première compétition à l’âge de 9 ans, puis j’ai pris part à des compétitions régionales et provinciales. En 2014, j’ai participé aux Championnats canadiens juniors, où j’ai pu grimper sur la deuxième marche du podium. Depuis, j’ai évolué au sein de l’équipe du Québec et, dernièrement, j’ai rejoint l’équipe ­nationale.

2. Quelles sont les qualités que tu as développées grâce à la pratique de ton sport ?

Lorsqu’on pratique de nouvelles manœuvres, on peut tomber une cinquantaine de fois avant de réussir parfaitement l’atterrissage. Cela peut parfois devenir frustrant et décourageant. Alors, je dirais que mon sport m’a rendue beaucoup plus persévérante. De plus, la pratique d’une discipline pour le moins risquée exige qu’on fasse preuve d’une certaine assurance. Cela a donc grandement contribué à développer ma confiance.

3. Quel est le plus grand défi que tu as relevé sur le plan sportif ?

L’an dernier, trois semaines avant les Jeux du Canada, j’ai fait une grosse chute nécessitant mon transport en ambulance à l’hôpital. Même si rien n’était cassé, je souffrais d’importantes contusions à la hanche et au dos, en plus d’une entorse à l’épaule. Malgré les doutes de mon médecin quant à ma capacité de participer à cette compétition, j’ai décidé de travailler fort afin d’accélérer mon processus de guérison. J’ai réussi à surmonter cette épreuve en ne remportant rien de moins que la médaille d’or aux Jeux du Canada!

4. Quelles sont tes prochaines grandes compétitions au calendrier ?

Pour l’instant, je prépare ma prochaine saison en participant à des camps d’entraînement à Whistler, en Australie et au Yukon. Ensuite, je vise une participation à au moins une coupe du monde et d’excellents résultats sur le circuit canadien senior.

5. As-tu déjà songé à abandonner le sport ?

Malgré les dangers et les difficultés que présente mon sport, je n’ai jamais songé à abandonner. Tout ce qui touche à la planche à neige me passionne!

6. Pourquoi as-tu choisi d’étudier en sciences humaines ?

Tout simplement parce que le ­programme préuniversitaire requis pour poursuivre mes études est dans ce ­domaine.

7. Quels sont tes objectifs professionnels ?

Je n’ai pas encore officiellement choisi ma profession, mais les domaines des communications, du marketing et des rela­tions internationales m’intéressent beaucoup.

8. Quels sont tes trucs pour arriver à concilier les études et le sport ?

J’ai la chance d’apprendre facilement et rapidement. Alors, une bonne organisation me suffit pour obtenir de bons ­résultats scolaires et sportifs.

9. Quel est le plus grand défi que tu as relevé sur le plan scolaire ?

À mon retour d’un camp en Australie, j’ai commencé mes études collégiales avec une semaine de retard et 14 heures de décalage horaire. Ce fut ma rentrée scolaire la plus mouvementée, mais ­heureusement, tout s’est bien passé.

10. Quelles sont tes matières préférées ?

J’adore les mathématiques et l’économie. J’aime aussi les cours d’initiation au monde des affaires et de comportement du consommateur.

Océane Fillion

Océane Fillion se taille peu à 
peu une place de choix sur les 
scènes nationale et internationale.
photo courtoisie
  • Âge : 17 ans
  • Sport : surf des neiges, slopestyle
  • Classification : excellence
  • Établissement scolaire : Cégep de Sainte-Foy
  • Moyenne : 85 %
  • Programme d’études : sciences humaines
  • Objectifs sportifs : participer aux Jeux olympiques de Pékin en 2022

3 performances remarquables

2015

Finale provinciale du circuit scolaire

Niveau : provincial

Résultat : 3e position


Jeux du Canada junior

Niveau : national

Résultat : 1re position


Championnat canadien junior

Niveau : national

Résultat : 1re position

Questions en rafale

Un rituel avant une compétition...

Ma mère m’a offert un petit toutou avant ma participation aux Jeux du Canada. Depuis, il voyage toujours avec moi dans ma valise.

Une gaffe en compétition...

Il m’est arrivé d’oublier de m’inscrire à une compétition! Je me suis rendu compte que j’avais dépassé la date limite d’inscription après avoir fait le voyage en avion jusqu’à ma destination. Heureusement, j’ai quand même pu y ­participer!

Un athlète qui m’inspire...

Jamie Anderson.