/travel/destinations
Navigation

Choisir sa destination en fonction du mois

Coup d'oeil sur cet article

Le printemps s’installe à peine que déjà, il est temps de planifier ses vacances d’été! Si vous ne savez pas où partir, voici quelques suggestions d’endroits à visiter en fonction de la période.

 

Mai | Grèce

Pour ceux qui redoutent la chaleur accablante, mieux vaut privilégier un voyage en Grèce et dans ses îles au mois de mai ou en septembre-octobre. Le pays, qui attire chaque année des millions de touristes avec ses ruines antiques, son hospitalité légendaire, sa gastronomie et ses îles charmantes, se ­savoure avant que le mercure ne grimpe dans les 40°C. Un bon conseil pour ceux qui ont prévu un détour par l’Acropole à Athènes, où les ­mollets (et l’endurance) seront mis à rude épreuve.

L’Acropole attire chaque année de nombreux touristes friands d’histoire.
Photo Fotolia
L’Acropole attire chaque année de nombreux touristes friands d’histoire.

 

Juin | New York city

Il n’existe pas de saison idéale pour visiter la Grosse Pomme. New York dévoile plusieurs visages quand elle est sous la neige ou baignée de soleil. Toutefois, s’il faut trancher, le mois de juin est un parfait compromis, pour plusieurs raisons. D’abord, l’été démarre et les vacanciers profiteront déjà des beaux jours avec des températures ­estivales. D’autant que la chaleur peut vite devenir insupportable dans le centre de Manhattan en plein été, pas forcément compatible avec les longues heures de marche que ­propose la ville. Surtout, en juin, les ­voyageurs jouiront de ce contexte sans supporter les prix excessifs des mois de juillet et août.

Vue de Manhattan depuis le Brooklyn Bridge.
Photo Fotolia
Vue de Manhattan depuis le Brooklyn Bridge.

 

Juillet | Islande

Résolument tendance, la «terre de glace» se visite ­idéalement au mois de juillet, en ­raison de l’ensoleillement qui est à son maximum. La nuit est alors ­inexistante et les températures sont au plus haut: environ 10°C. Toutefois, les voyageurs doivent savoir que la saison n’est pas propice aux ­fameuses aurores boréales, visibles en hiver. Seul inconvénient du mois de juillet: les prix sont élevés, car la ­saison touristique bat son plein.

De petites maisons typiquement islandaises.
Photo Fotolia
De petites maisons typiquement islandaises.

 

Août | Monténégro

Si vous avez envie de céder à la tendance du Monténégro, petit pays des Balkans épargné des hordes de touristes, privilégiez le mois d’août. L’été constitue la ­période la plus agréable sur le littoral de la Mer Adriatique, malgré le vent. Lors d’un séjour au Monténégro, une étape dans les bouches de Kotor s’avérera indispensable, et ­réjouissante... si la visite se déroule avant les pluies automnales.

Kotor est une destination incontournable du Monténégro.
Photo Fotolia
Kotor est une destination incontournable du Monténégro.

 

Septembre | corse

Loin de la cohue touristique des mois de juillet et d’août, septembre offre la tranquillité aux voyageurs qui auront su patienter pour découvrir l’île de Beauté. Le ciel bleu est encore de mise tandis que l’eau aura eu le temps de chauffer ­durant tout l’été. Des orages peuvent toutefois éclater. Dans tous les cas, même en pleine saison, les vacanciers doivent retenir que la température est plus chaude dans le nord qu’au sud. Pour plus de fraîcheur, il faudra logiquement privilégier les lieux en altitude.

Un charmant village niché dans les montagnes en Corse.
Photo Fotolia
Un charmant village niché dans les montagnes en Corse.