/weekend
Navigation

Le mélange des genres

Coup d'oeil sur cet article

Le Théâtre Denise-Pelletier, qui vient tout récemment de révéler sa nouvelle programmation, souhaite divertir son public par une grande diversité de styles théâtraux. Afin de séduire toutes les générations, il présentera aussi bien des pièces de répertoire que des créations contemporaines.

 

Assoiffés

Photo courtoisie

L’année 2017 débutera à la salle principale sur une note originale avec la pièce Assoiffés, de Wajdi Mouawad, où réalité et fiction s’entrecroisent. L’histoire­­ laisse entrevoir le hurlement d’une adolescente dans une quête existentielle. Les rêves les plus flamboyants que propose la vie s’opposeront aux idées les plus sombres. «C’est l’une des pièces les plus bouleversantes que j’ai vues ces quinze dernières années», confie le directeur artistique. Rachel Graton, Francis Lahaye et Philippe Thibault­­-Denis formeront un trio d’acteurs­­ sur les planches.

Du 8 au 25 février 2017

 

Le Timide à la cour

Photo courtoisie

Dans la salle principale, on amor­cera la saison automnale avec la comédie de mœurs Le Timide à la cour. Écrite en 1611, la pièce de l’auteur espagnol Tirso de Molina, met en perspective les valeurs profondes des individus. «Il sera question de l’opposition et de tous les conflits qui règnent entre les différentes classes sociales», révèle le directeur artistique du Théâtre Denise-Pelletier, Claude Poissant. On verra notamment un berger quitter sa région pour s’installer à la ville dans l’espoir­­ d’une vie meilleure. Selon Claude Poissant, le metteur en scène Alexandre Fecteau devrait donner une saveur contemporaine à cette histoire où la noblesse côtoie les paysans. Roger Larue, Éric Paulhus, Sophie Cadieux, Sébastien Dodge, Rose-Maïté Erkoreka, Mathieu Gosselin et Renaud Lacelle-Bourdon, seront­­ de la distribution.

Du 28 septembre au 22 octobre 2016

 

1984

Photo courtoisie

Après la parution du célèbre roman 1984 de George Orwell et l’adaptation cinématographique qui a suivi, c’est sur les planches que l’on découvrira cette société sous haute surveillance imaginée par l’auteur, mettant en scène Big Brother et la privation des libertés individuelles. L’adaptation théâtrale de Robert Icke et Duncan Macmillan, présentée au Trident à Québec l’année dernière, prendra l’affiche à Montréal pour la première fois. «L’histoire montre véritablement qu’à la sortie du roman, en 1949, nous étions dans la science-fiction et qu’aujourd’hui, nous sommes pratiquement dans le documentaire», affirme Claude Poissant. Huit comédiens composeront la distribution, dont Maxim Gaudette­­ et Alexis Martin.

Du 9 novembre au 7 décembre 2016

 

Dix autres pièces

Photo courtoisie

Pendant ce temps à la salle intime Fred-Barry, neuf pièces, aussi contemporaines que classiques, prendront l’affiche. On verra notamment en octobre, Abîmés­­, construite autour de quatre pièces de Samuel Beckett, avec notamment Marc Béland. Suivra en décembre une adaptation originale de la série Anne, La maison aux pignons verts. C’est Frédéric Bélanger qui adaptera le célèbre texte de Lucy Maud Montgomery et qui signera la mise en scène, tandis que la jeune Paméla Dumont interprétera la très sympathique et flamboyante Anne.

Photo courtoisie

On clôturera la saison à la salle principale avec un classique de Molière, L’Avare, mis en scène par Claude Poissant, mettant en vedette Jean-François Casabonne, Sylvie Drapeau et Simon Beaulé-Bulman.