/news/currentevents
Navigation

Karla Homolka vit à Châteauguay depuis deux ans, des parents furieux d'avoir été tenu en dehors du secret

Karla Homolka
Capture d'écran/Radio-Canada Karla Homolka

Coup d'oeil sur cet article

CHÂTEAUGUAY – Des résidents de Châteauguay ont dit être sous le choc mardi après avoir appris que Karla Homolka — qui a été emprisonnée pour avoir participé aux viols et meurtres perpétrés par le tueur en série Paul Bernardo – vivait avec ses enfants dans leur ville depuis deux ans.

Plusieurs parents de l’école Centennial Park, que fréquenteraient les enfants de Karla Homolka, ont confié leurs inquiétudes à Global News, mardi. Ils sont fâchés de ne pas avoir été mis au courant.

Une mère a affirmé qu’elle voit l’ancienne détenue, qui s’appelle maintenant Leanne Bordelais, conduire ses enfants à l’école tous les jours. Une autre mère s’est dite très inquiète, car ces enfants sont amis avec ceux de Karla Homolka.

Une troisième mère affirme qu’elle s’est rendue au poste de police et qu’un agent lui a confirmé que l’ancienne criminelle vivait effectivement à Châteauguay.

Pourtant, officiellement, les autorités ne confirment pas cette information.

«Nous sommes au courant que plusieurs parents ont reçu la visite d’un journaliste qui a fait le tour du quartier pour leur demander s’ils étaient au courant que Karla Homolka vivait dans le secteur. Nous prenons cette information très au sérieux et avons la collaboration de la police», a écrit le directeur de l’école dans une lettre envoyée aux parents mardi.

«Je vous assure que vos enfants sont en sécurité lorsqu’ils sont à l’école, a-t-il ajouté. De plus, toute personne qui s’implique plus directement avec les enfants fait l’objet d’enquête et son passé criminel est étudié.»

Certains parents se disent prêts à retirer leurs enfants de l’école s’ils n’obtiennent pas de réponses à leurs questions.

Karla Homolka a plaidé coupable à une accusation d’homicide involontaire en échange d’une peine réduite de 12 ans de prison. Cette entente avec la poursuite a fait réagir le public canadien, car Karla Homolka aurait joué un rôle important auprès de son ex-mari, le tueur en série Paul Bernardo, dans les meurtres, enlèvements et viols de deux jeunes ontariennes dans les années 1990.