/finance/news
Navigation

Pitou et minou sont bien assurés!

Pitou et minou sont bien assurés!
Illustration fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Votre fidèle compagnon se fait vieux. Faut-il prendre une assurance?

Posez-vous des questions: votre animal est jeune et va peu souvent ou jamais dehors? Vous accompagne-t-il systématiquement dans vos sorties? Est-il d’une race reconnue pour ses problèmes de santé héréditaires?

Car les soins vétérinaires ne sont pas donnés: de l’examen annuel de base (65 $) à la chirurgie d’une fracture (2000 $), ça monte vite. Il n’est pas rare de voir des hospitalisations à 4000 $! Rien que pour des vaccins, on parle de 100 $ à 500 $.

L’assurance représente une porte de sortie pour gérer les crises.

En Suède, 43 % des propriétaires d’animaux ont signé une police, contre 1 % des Québécois. Une trentaine d’assureurs offrent pourtant ce produit au Québec. Les leaders sont Desjardins, Petsecure (un million «d’assurés» au pays) et Trupanion.

Jusqu’à 1200 $

Chaque assureur a ses couvertures, ses prix, ses forfaits... et son calculateur en ligne, qui permet d’évaluer sommairement le montant de la prime.

Habituellement, les couvertures de base comprennent certains accidents et maladies, les soins dentaires, diagnostics, traitements vétérinaires, médicaments et tests poussés, comme des radiographies ou l’imagerie par résonance magnétique, ou même l’hospitalisation et la chirurgie.

On parle ici d’une prime mensuelle de 30 $ à 100 $, selon l’âge, la race, le type d’animal et... le bouquet de protection désiré. Plusieurs couvertures «illimitées» commencent à 100 $. Mais la plupart des polices standard couvrent 80 % des coûts. Prévoyez un budget annuel de 360 $ à 1200 $.

Moins la prime est élevée, plus vous payez directement une part importante des dépenses (ce qu’on appelle la «coassurance»). De plus, vous aurez à assumer une franchise annuelle, qui varie d’un assureur à l’autre (de 100 $ à... 1000 $, selon la couverture et le type d’animal), qui sera payée à la première demande.

Certains assureurs couvrent aussi la massothérapie, l’hydrothérapie, la chiropractie, l’homéopathie et même les thérapies comportementales. Pratique si votre animal répand ses excréments partout dans la maison ou s’attaque à vos meubles. Habituellement, l’assureur impose un plafond (autour de 350 $).

Ouvrez un CELI

Attendez-vous quand même à débourser pour couvrir la franchise, certains frais refusés par l’assureur et les taxes. La plupart des remboursements sont effectués en 24 ou 48 heures.

Mais toutes les polices imposent un «délai de carence», de quelques heures à quelques mois après la signature du contrat, durant lequel il ne rembourse rien selon le type de traitement (ex: 48 heures pour les accidents, six mois pour le dentaire).

Lisez les exemptions en petits caractères dans le contrat ou interrogez l’assureur sur ce sujet précis avant de signer.

Alternative payante: ouvrez un compte d’épargne ou CELI pour votre animal et virez-y automatiquement 20 $ ou 40 $ par semaine. À son décès, transférez le solde à votre REÉR.

Conseils

  • Magasinez les couvertures, les prix et les plafonds de remboursement.
  • Certains assureurs ne couvrent pas les animaux âgés ou d’une race «à problèmes».
  • Les oiseaux ou animaux exotiques ne sont pas couverts.
  • Les franchises coûtent plus cher (jusqu’à 500 $) quand un animal vieillit.