/news/politics
Navigation

Le maire de Brossard et son beau-fils chahutés par des citoyens

Paul Leduc a refusé de répondre aux questions concernant l’achat de meubles italiens pour son bureau

Capture d'écran
Capture d'écran Le maire Leduc et son beau-fils, le conseiller Alexandre Plante, ont fait face à la colère de citoyens mardi soir, lors d’une séance du conseil municipal de Brossard.

Coup d'oeil sur cet article

Le conseil municipal de Brossard a été pour le moins houleux mardi soir, alors que des citoyens ont pris à partie le maire Paul Leduc qui refusait de répondre à leurs questions sur l’implication de sa femme dans l’achat de meubles pour son bureau.

Le Journal a révélé au cours des derniers jours que la femme du maire Leduc, Louise Plante, a tenté de devenir la représentante d’une compagnie de meubles en 2011, au moment où elle négociait avec celle-ci pour meubler le bureau de son mari, à même les fonds publics.

Il a aussi été écrit que le beau-fils du maire, Alexandre Plante, touche un salaire deux fois plus élevé que tous les autres conseillers de la Ville.

Également, M. Plante a bénéficié de la commandite du promoteur du Dix30 pour la participation de son équipe au Grand Défi Pierre Lavoie en 2015, alors qu’il est appelé à prendre régulièrement des décisions sur le Dix30 en tant que membre du comité consultatif en urbanisme de Brossard.

Une plainte contre le maire

Au début du conseil municipal mardi, le maire Leduc a lu une déclaration de son avocat indiquant qu’il ne commenterait pas la «question des meubles italiens», puisqu’une plainte avait été déposée relativement à ce dossier.

Mercredi, le maire a refusé d’indiquer au Journal si cette plainte avait été déposée à la Ville de Brossard ou au ministère des Affaires municipales, «par respect pour l’organisme auprès duquel une plainte peut avoir été déposée».

Citoyens en colère

Lors du conseil municipal, le maire Leduc a également senti le besoin de justifier de nouveau la rémunération de M. Plante en lien avec sa nomination sur différents comités de la Ville.

M. Plante s’est aussi défendu dans une courte déclaration d’avoir été en conflit d’intérêts en raison du don fait au Grand Défi Pierre Lavoie par le promoteur du Dix30, Carbonleo.

Pendant la période de questions, des citoyens ont tenté d’en savoir plus, sans succès. Des questions ont également été posées sur M. Plante.

À quelques reprises, le ton a monté et le maire a été chahuté. À un certain moment, ce dernier a également demandé à un citoyen de se taire, sans quoi il devrait quitter la salle.

À la suite d’une question d’un autre citoyen sur l’achat des meubles italiens et sur M. Plante, le maire Leduc a répondu que ces propos étaient «remplis de faussetés».

Après la période de questions mouvementée, le conseil municipal s’est poursuivi dans le calme.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.