/investigations/techno
Navigation

Québec lancera un appel d’offres

Le gouvernement avait l’intention d’octroyer un contrat de gré à gré de 64 M$ à la firme Logibec

Gaetan Barrette
Photo Le Journal de Québec, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre Gaétan Barrette a annoncé que le gouvernement n’allait finalement pas octroyer un contrat de gré à gré de 64 M$ à la firme informatique Logibec.

«Tout indique que nous n’irons pas dans la direction du gré à gré avec Logibec», a laissé tomber le ministre jeudi en commission parlementaire.

En février, Québec a annoncé son intention d’accorder le contrat à Logibec, à moins que d’autres firmes soient en mesure de démontrer qu’elles sont capables de faire le travail à un coût égal ou moindre. Ils avaient 30 jours.

Deux entreprises ont réussi, ce qui conduit Québec à un appel d’offres. Le projet vise la coordination du nouveau et attendu financement à l’acte dans le réseau de la santé.

Québec nie tout favoritisme

Notre Bureau d’enquête a relevé que des membres du Parti libéral ont frayé dans l’entourage de la firme visée. Québec a nié catégoriquement tout favoritisme et assure avoir respecté toutes les règles.

Le réseau de la Santé avait réalisé une étude de marché avant de publier son avis d’intention. Celle-ci concluait que «la décision de procéder par contrat avec Logibec [...] constitue la seule alternative envisageable, selon la connaissance du marché».

Nouvel acteur méconnu

Or, tout indique que c’était mal connaître le marché puisque d’autres entreprises ont levé la main.

Est-ce que le ministre Barrette se questionne sur l’étude de marché du réseau? «Non, pas du tout», nous a-t-il raconté en entrevue, soulignant qu’une firme qui n’était pas connue est apparue.

«Dans le monde technologique, s’il y en a un dans le gouvernement qui est bilingue là-dedans et qui est très informé c’est moi et je n’ai jamais entendu parler de cette firme-là», poursuit-il.

Quant à Logibec, la firme est déjà bien implantée dans le réseau. D’ailleurs, l’événement Évolution-Santé, organisé par cette firme, avait lieu hier.

Plusieurs fonctionnaires du réseau de la Santé y assistaient gratuitement dont certains y étaient comme conférenciers aux côtés de dirigeants de Logibec.

Les relations médias du ministère nous ont assuré qu’«aucun employé lié à l’octroi de contrats, aux technologies de l’information ou au financement à l’activité au MSSS [...] n’est allé à cet événement».