/world/europe
Navigation

Snowden poursuit la Norvège pour pouvoir y recevoir un prix

AFP_DV1621069
Photo d'archives, AFP Edward Snowden

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-consultant de l’Agence de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden, poursuit la Norvège en justice pour s’assurer de pouvoir aller chercher une récompense dans ce pays sans risque d’extradition, a annoncé jeudi l’organisation qui lui a décerné le prix.

En mars, la branche norvégienne du PEN Club a attribué à Edward Snowden, réfugié en Russie, le prix Ossietzky de la liberté d’expression, qui doit être remis le 18 novembre.

Lancée par un cabinet d’avocats à la demande d’Edward Snowden, la procédure au civil vise à obtenir une décision de justice préventive déclarant illégale une extradition de l’Américain vers les États-Unis, a expliqué PEN Norvège dans un communiqué.

L’Américain de 32 ans a été inculpé d’espionnage dans son pays après avoir révélé l’ampleur des programmes de surveillance de la NSA.

Le ministère norvégien de la Justice, visé par la procédure, a dit ne pas encore l’avoir reçue.

«Nous ne faisons de toute façon pas de commentaires sur les cas individuels ayant trait aux extraditions, a fortiori quand l’affaire n’a pas été examinée en justice», a déclaré à l’AFP un porte-parole du ministère, Gunnar Johansen.

Considéré comme un «lanceur d’alerte» par certains et comme un «traître» par d’autres, Edward Snowden avait reçu une autre récompense norvégienne, le prix Bj√∏rnstjerne Bj√∏rnson, l’an dernier mais n’avait pu aller le chercher en personne, faute de garantie sur une extradition.

Comme plusieurs fois au cours de ces dernières années, sa candidature a également été proposée pour le prix Nobel de la paix, également décerné en Norvège, qui sera attribué le 7 octobre.