/opinion/blogs/columnists
Navigation

Honte à la FPJQ!

Honte à la FPJQ!

Coup d'oeil sur cet article

Un certain Marc-André Cyr a écrit, en février, sur le site Ricochet, une chronique nécrologique de mon mari, imaginant qu’il soit mort en 2016 et que sa dépouille était laissée au coin de la rue pour être picorée par les oiseaux.

Son texte était illustré d’un dessin de la tombe de mon amoureux, avec deux chiens qui pissent dessus.

Sur un autre dessin, on voit Dieu, découvrant Richard Martineau qui vient d’arriver au ciel, et jetant sa dépouille aux poubelles.

Le texte se termine par ces mots: «Sa dépouille sera exposée aux coins des rues Sainte-Catherine et Saint-Laurent, à Montréal. La pluie, le vent, les chiens et les oiseaux auront la chance de transformer ces restes en une œuvre rendant hommage à l’infinie profondeur de la bêtise humaine. Que Dieu ait son âme. Pis qu’y s’arrange avec.»

Quand j’ai pris connaissance de ce texte, j’ai été estomaquée par le niveau de haine. Qu’on soit en désaccord avec mon mari, je m’en tape, si vous saviez.

Mais qu’on dessine sa pierre tombale avec un chien qui urine dessus, qu’on décrive sa dépouille dévorée par les animaux, c’est une image d’une violence inouïe.

Je n’en ai pas parlé jusqu’ici, parce que je ne voulais pas lui faire de la publicité.

Mais quand j’ai appris que la FPJQ avait invité Marc-André Cyr à un «cabaret» sur la liberté de presse, j’ai été estomaquée.

Pourquoi la FPJQ, Fédération professionnelle des journalistes du Québec, lui donne-t-elle une tribune? Si un troll anonyme avait pondu un texte aussi haineux et des dessins aussi violents, jamais la FPJQ ne l’aurait invité.

Mais Môsieur est prof à l’UQAM, alors ça lui donne le droit à s’asseoir à la table?

Môsieur écrit dans Ricochet, magazine branchouillard, ouh la la, vous comprenez, ma chère!

Le pire, c’est que Bell Média est un des commanditaires de la FPJQ.

Quelle ironie!

Bell Médias congédie un animateur qui a écrit un tweet débile, mais s’associe à un événement où un troll de première classe va pouvoir faire rigoler la salle en leur racontant la fois où il a imaginé la mort de mon mari?

Je me demande comment Bell Média aurait réagi si Fillion avait fait la chronique nécrologique d’Alexandre Taillefer, imaginant qu’il soit mort en 2016 et que sa dépouille était laissée au coin de la rue pour être picorée par les oiseaux et dévorée par les chiens? Imaginons que Fillion avait mis sur Twitter un dessin de la tombe de Taillefer avec un chien qui pisse dessus. Ou un dessin de Dieu, voyant Taillefer arriver au paradis, et jetant sa dépouille aux poubelles.

Bell Média aurait hurlé! Avec raison.

Et pourtant à la FPJQ on trouve ce gars, Monsieur Cyr, tellement pertinent qu’on l’invite à un petit «cabaret» animé par Pat Lagacé où Yves Desautels va jouer de la zizique.

Ils devraient renommer leur cabaret: J’irai cracher sur vos tombes.

Et combien on parie qu’à son prochain congrès la FPJQ va dénoncer les radios poubelles?

Mais les médias poubelles de gauche où un prof de l’UQAM imagine la mort du père de mon enfant, ça, la FPJQ ne les dénonce pas?

 

AJOUT 23/04/16: Gabriel Nadeau-Dubois, Aurélie Lanctôt et Camille Godbout, ces grands chantres du progressisme et de la justice sociale, sont des contributeurs réguliers de la revue Ricochet. Où étaient-ils pour dénoncer l’incitation à la haine de Monsieur Cyr? Et les annonceurs, comme la FSSS-CSN, dont on retrouve l’annonce sur l’article de Monsieur Cyr, ils cautionnent cette incitation à la haine?